Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Résolution de la crise au centre : Dioncounda en fera-t-il un sacerdoce ?

Au centre du pays, les incantations du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, ne font plus peur ; ses discours ne rassurent plus les populations; ses décisions ou solutions sont jugées caduques ; ses menaces à l’endroit des groupes armés ne changent rien. Ainsi, la désignation du professeur Dioncounda Traoré, en qualité de Haut représentant du président de la République pour le Centre pourrait être une manière de donner une nouvelle légitimité à ses décisions et messages auprès de ces populations qui se croient abandonnées à l’ennemi.

C’est ce 20 juin 2019, à l’issue du Conseil des ministres, que le professeur Dioncounda Traoré a été nommé Haut représentant du président de la République pour le centre. Une marque de reconnaissance, mais aussi un sacerdoce pour celui qui s’est forgé une image positive entre 2012-2013 en tant que président de la Transition du Mali, à l’époque, plongé dans un désordre total. Ainsi, c’est ce mathématicien (DioncoundaTraoré) qui portera la voix du président IBK au centre du pays. Il ne s’agira pas pour lui de continuer de calculer les morts, les blessés et les pertes des biens, mais plutôt de trouver une solution idoine et pérenne capable d’instaurer le plus rapidement possible une paix durable dans une vraie cohésion sociale entre l’ensemble des communautés au centre du pays.

Toutefois, le natif de Nara, âgé de 77 ans, pétri d’expériences et doté de la patience du caméléon, peut également contribuer à légitimer les décisions du président de la République qui se trouve actuellement à bout du souffle. Pour réussir ce challenge, Dioncounda Traoré doit éviter de tomber dans des pièges ou facilités qui pourraient jouer négativement sur son objectivité entre les différentes communautés présentes dans les localités concernées. D’autant plus que le président IBK et son gouvernement sont déjà accusés par la milice Dan Na Ambassagou d’être plus proches des communautés peules.

Des étapes à ne pas brûler !

Pour réconforter la position du chef de l’Etat et de son gouvernement dans la recherche de solution à cette crise qui sévit dans le centre, il y a plus de quatre ans, le Haut représentant du président de la République pour le centre doit forcément aller à la rencontre de ses vrais interlocuteurs sur le terrain partout où ils peuvent se trouver. Dans cette démarche, aucune piste, aucun groupe, aucune personne influente, ne doivent être négligés ou marginalisés quelles qu’en soient les raisons.

C’est une mission délicate que l’ancien président de l’Assemblée nationale est appelé à mener avec honneur et abnégation dans le seul but de mettre fin à l’insécurité qui sévit dans le centre.

Ainsi, la solution rapide sera le désarmement pur et simple de l’ensemble des milices et le redéploiement immédiat des forces armées et de sécurité du Mali en vue de protéger les personnes et leurs biens. Après cette étape, un vrai dialogue inclusif doit être initié pour échanger avec les populations concernées sur les causes réelles de ces conflits et y trouver des solutions durables. De toutes les manières, justice doit être également faite afin de soulager les rescapés et les familles des victimes.

Une chose est sûre, Dioncounda sera face à des groupes armés souvent furieux ou des communautés qui se regardent en chiens de faïence, qui se sont, pendant longtemps, entretués et détruit les habitations, les biens et les matériels les uns des autres, en l’absence des forces armées et de sécurité du Mali, garantes de la protection des personnes et de leurs biens. Face à la recrudescence de l’insécurité donnant lieu à des attaques meurtrières et des massacres perpétuels par des assaillants qui n’épargnent rien sur leurs chemins, Dioncounda TRAORE se présente aujourd’hui comme l’ultime solution pour mettre fin à des années de conflits et d’atrocités contre des populations paisibles.

« J’espère contribuer à la résolution de ce problème au Centre ! »

Mieux, il semble être conscient de ce qui l’attend. Lors d’une entrevue avec le Président de la République, le 22 juin 2019, Dioncounda a fait savoir : « J’ai été honoré d’être choisi pour mener à bien cette mission; du fait qu’elle est difficile, on me fait appel à moi, c’est probablement dû à la qualité. Mais au-delà de cela, je reçois la mission avec humilité mais aussi avec beaucoup de détermination, avec bonne volonté. J’espère contribuer à la résolution de ce problème au Centre du Mali avec l’accompagnement de chaque Malien, de chaque Malienne parce que mon pays aujourd’hui a besoin de ça. Donc c’est une lourde tâche. Je disais tout à l’heure à mon frère Président (IBK) que j’avais pensé que désormais j’allais passer le reste de ma vie dans le confort….mais lorsque lui, il me fait appel, je réponds et lorsque le Mali fait appel à moi je réponds ».

Cette décision de nomination du professeur Dioncounda Traoré, en qualité de Haut représentant du président de la République pour le centre intervient après la création, il y a un mois, d’un cadre politique de gestion de la crise au centre du pays, autour du Premier ministre, Dr. Boubou Cissé, et dont l’objectif est de combiner l’approche politique et l’approche militaire en vue d’apaiser la situation dans cette partie du pays et de résoudre la crise sur une base durable.

Ousmane BALLO

Source: Ziré-Hebdo

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct