Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Référendum: la plateforme «Oui» sollicite l’élaboration d’un «texte beaucoup plus consensuel»

Suite à l’arrêt de la Cour Constitutionnelle, les leaders de la plateforme « Oui An sonna» ont animé une conférence de presse. Ce vendredi soir au Grand hôtel de Bamako.

revision constitution referendum an sonna oui meeting femme rpm palais sports serge daniel rfi

«Un appel à la conciliation tant dans la forme que dans le fond». C’est ainsi que la Plateforme «Oui An sonna» résume l’arrêt du 04 juillet de la Cour Constitutionnelle sur le projet de révision constitutionnelle. C’est pourquoi, pour préserver les acquis de la démocratie, la plateforme, dans sa déclaration liminaire, «sollicite l’implication de toutes les forces vives de la nation pour l’élaboration d’un texte beaucoup plus consensuel pour l’intérêt supérieur des Maliens».

Par ailleurs, la plateforme «reste mobilisée» en faveur du référendum et réitère son «indéfectible soutien» au président de la République. Répondant aux questions des journalistes, Ismaël Diallo, le président de la plateforme «Oui An Sonna», indique que lui et ses amis ne sont pas absents du débat médiatique. Seulement, assure-t-il, il faut y mettre la forme. «Souvent on nous informe 30 minutes seulement avant le passage sur le plateau. Le temps de vérifier la disponibilité de tes camarades, l’heure indiquée est déjà passée».

Aussi, la plateforme revendique sa présence sur toute l’étendue du territoire national. Pour Ismaël Diallo, le vrai débat autour de la révision constitutionnelle doit se tenir à l’intérieur du pays. Là-bas, assure-t-il, c’est le flou, les gens ne sont pas informés. «C’est ce terrain que nous allons occuper», conclut-il.

Mamadou TOGOLA

Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct