Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

RDC : des doutes sur une mission de l’OIF

Le président Joseph Kabila a promulgué la répartition des sièges conformément au fichier électoral publié par la CENI. Une action qui intervient alors qu’une délégation de l’OIF est à Kinshasa pour auditer ledit fichier.

“Tout a été fait sans que le fichier ne soit audité'” ( Bob Kabamba, professeur à l’Université de Liège)

Une délégation de l’Organisation internationale de la francophonie conduite par le général Siaka Sangare se trouve depuis lundi (7 mai) à Kinshasa pour auditer le fichier électoral publié par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Cette initiative suscite de nombreuses interrogations. Tout d’abord au niveau de l’agenda : pourquoi l’OIF arrive-t-elle seulement à ce stade du processus alors que le fichier a déjà été publié? Deuxièmement, cette organisation est-elle en mesure d’invalider le fichier alors que celui-ci a été promulgué par le président Kabila?

Cap vers les élections ou coup de communication pour la CENI?

Pour Bob Kabamba, Professeur à l’Université de Liège, l’agenda et la mission de l’OIF sont difficiles à comprendre. “Comment voulez-vous qu’un auditeur puisse venir auditer quelque chose qui a déjà été validé non seulement par les politiciens mais aussi par les différentes parties prenantes du processus électoral?”

Mais pour l’analyste Bob Kabamba il est impossible pour le moment d’établir une quelconque conclusion étant donné que la mission de l’OIF est présente en RDC jusqu’au 25 mai.

Pour écouter l’intégralité de l’entretien avec le Professeur Kabamba, cliquer sur l’image ci-dessus.

Deutsche Welle

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct