Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Ramadan : Les radios privées de Bamako complètement prises en otage par des charlatans

Depuis le début du mois de Ramadan, une redoutable armée de charlatans a pris en otage certaines  radios privées de Bamako. Les séances de prêches à n’en point finir et autres envolées charlatanesques sont, en ce moment, l’apanage d’un groupuscule d’individus ayant la prétention de produire des miracles en faveur des nécessiteux, mécontents ou malades chroniques. Depuis 19heures, peu après la rupture du jeûne, c’est la voie ouverte à cette meute de charlatans sans autorisation légale, ni pouvoir spirituel réel, les plus gros trompeurs étant, en général, les plus suivis sur les ondes des radios de proximité actuellement devenues leur temple de prédilection.

L’entrée des fidèles musulmans dans le mois de Ramadan depuis le 05 mai dernier, s’est couplée avec la traite d’individus se servant de l’Islam aussi bien que l’ignorance des masses, pour s’enrichir durant ce mois béni. Il s’agit pour ces gens de proposer des services spirituels hallucinants aux fidèles musulmans peu éduqués en leur miroitant un futur radieux, à l’aide de potions magiques prétendument dotés de d’extraordinaires pouvoirs de transcendance. Il s’agit, notamment, de prêcheurs se disant même capables de vous mettre directement en communication avec Dieu ou encore des tradipraticiens se disant capables de soigner une infinité de maladies.

Les plus naïfs, en particulier, les femmes, des hommes désœuvrés et désemparés, se font facilement prendre à leur piège. Ces charlatans sans pudeur, se permettent même de payer des complices chargés de faire de faux témoignages à la radio sur une prétendue efficacité de leurs produits mystiques et cela attire souvent de nombreuses personnes à leur filet. Au regard des témoignages recueillis auprès de plusieurs de leurs victimes, environs les 95% des personnes qui consultent ces faux producteurs de miracle, se disent foncièrement déçus. Pourtant, ces mêmes personnes continuent de se faire embrigader par les mêmes faux prophètes qui emploient chaque fois des méthodes encore plus subtiles pour arriver à leur fin.

En revanche, il faut souligner la part de responsabilité des promoteurs de radios privées qui encouragent ces charlatans de bas étage à envahir les ondes de leurs stations et persévérer dans leur sempiternelle œuvre de tromperie, dépouillant ainsi les pauvres citoyens de leurs maigres ressources. Toute radio sérieuse, en vérité, devrait s’imposer le devoir d’interdire l’antenne aux auteurs de certaines pratiques malsaines n’honorant guère le métier de la communication. Cependant, ils sont des dizaines de promoteurs de radios privées à Bamako à bénéficier de sommes colossales acquises à travers les publicités fantomatiques de ces charlatans sans vergogne.

Il urge pour l’Etat aussi bien que le Haut Conseil Islamique de prendre des mesures drastiques contre ces prêcheurs affamés et autres faux marabouts jouant avec la foi de pauvres croyants afin d’engranger des richesses.

En ce mois béni du Ramadan, les radios privées de Bamako sont, chaque soir, l’objet de tintamarres sans précédent venant d’individus spirituellement prétentieux et ne pouvant, en réalité, apporter que désillusions à des auditeurs déjà désespérés des dures réalités du quotidien. Que les pouvoirs publics et parapublics s’assument enfin pour éradiquer cette autre forme de banditisme de notre société !

Modibo Kane DIALLO          

Source: La Sirène

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct