Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

PROPOSITION DE SORTIE DE CRISE : Bouyé joue la carte Boubou à la tête d’un gouvernement d’union nationale !

Le Chérif de Nioro du Sahel, Mohamed Ould Bouyé Haïdara a fait part de ses propositions de sortie de crise lors de son intervention du vendredi 26 juin 2020, en présence de nombreux hamallistes. Parmi les propositions du dignitaire religieux, la mise en place d’un gouvernement restreint de 22 à 25 membres figure en bonne place. Toutes les sensibilités du pays devraient se reconnaitre dans cette équipe gouvernementale. Le fils du très vénéré Ahmedou Hamahoullah ou encore Cheikh Hamallah a plaidé dans son intervention pour le maintien du Dr Boubou Cissé au poste de Premier ministre.

Le choix du Chérif de Nioro se justifie par le fait que depuis la nomination de Boubou Cissé à la primature en avril 2019, il a su mener une bonne gestion des affaires publiques. La preuve palpable est la signature de l’Accord politique entre les acteurs de la scène politique au lendemain de sa nomination.

Cela a permis d’instaurer un climat d’apaisement tant au plan social que politique. Il y a également l’amélioration du volet sécuritaire au Nord et dans la région de Mopti grâce aux multiples déplacements du PM Cissé dans ces localités, en proie à l’instabilité. Il est aussi bon de signaler qu’après la nomination de Dr Boubou Cissé, l’année scolaire 2019-2020 a été sauvée en trouvant un accord entre le Gouvernement et les syndicats de l’éducation, même si après, la situation s’est dégradée entre les deux parties.

En outre, le Chérif de Nioro est aussi favorable au maintien des ministres Ibrahim Dahirou Dembélé (Défense et Anciens combattants) et Tiébilé Dramé (Affaires étrangères et Coopération internationale). Il plaide également pour l’entrée dans le gouvernement de Abdoulaye Daffé, ancien président-directeur général de la Banque de développement du Mali (BDM-SA) et Dr Choguel Kokalla Maïga.

Selon lui, les départements ministériels (Défense, Sécurité intérieure, Administration territoriale, Finances et Affaires étrangères) doivent être confiés à des personnalités d’expérience, connues pour leur intégrité et leur compétence. Il faut retirer, selon lui, le pouvoir au président de la République de limoger ces ministres qui resteront en poste jusqu’à la fin de son mandat.

Les conseils du très respecté Chérif de Nioro seront-ils écoutés par le président de la République Ibrahim Boubacar Keïta ? Le temps nous édifiera davantage.

Abdoulaye Coulibaly

Source: ledemocratre Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct