Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

POLEMIQUE AUX ETATS-UNIS : Donald Trump soupçonné d’une évasion fiscale massive sur l’héritage de ses parents

Selon une enquête du journal « New York Times », postée sur le site de « Africanews », le président américain Donald Trump aurait reçu plus de 400 millions de dollars qui auraient échappé à l’impôt de l’Etat à travers un système de montage complexe des sociétés- écrans.

Selon l’enquête de New York Times, Trump aurait perçu l’équivalent de 413 millions de dollars de ses parents par montage d’un système complexe de sociétés-écran. Dans la foulée de ces révélations, le service des impôts de l’Etat a ouvert une enquête ce mardi. L’avocat de Trump, Charles Harder, cité par le journal, a qualifié de fausses ces révélations en disant que lesdites allégations de fraude et d’évasion fiscale reprochées à son client ne sont pas vraies. Car dit-il, Donald Trump n’était, quasiment, pas impliqué dans ces histoires de famille qui avaient d’ailleurs été gérées par d’autres membres avec l’appui de professionnels en la matière.

A l’âge de 3 ans, Mr Trump gagnait l’équivalent de 200.000 de dollars par an via l’empire de son père. A 8 ans, il était millionnaire. A 17 ans, son père a fait de lui un copropriétaire d’un immeuble de 52 appartements. Ce qui fait qu’après la Fac, il recevait l’équivalent d’un million de dollars par an.

Selon l’enquête de New York Times, une partie de cet argent aurait été reçu grâce à l’évasion fiscale. Le président et ses frères et sœurs auraient ainsi établi une société écran dans l’optique de receler les dons de leurs parents. Donald Trump aurait aussi aidé son père à profiter indûment des millions de dollars de déduction fiscale et à sous-évaluer ses avoirs immobiliers pour réduire ce qu’il faut payer au fisc, lors de leur transfert à leurs enfants. En somme, Trump aurait reçu 413 millions de dollars. Avec ses frères et sœurs, cette somme dépasse le milliard de dollars.

Suivant l’analyse et l’enquête du célèbre journal New York Times, avec un taux d’imposition de 55% sur les héritages et les dons en vigueur à l’époque du décès des parents de Donald Trump, en date de 1999 et de 2000, ils auraient dû payer 550 millions de dollars. Alors qu’ils ont versé moins de 52,2 millions.

A noter que suite à cette révélation de fraude et d’évasion fiscale par le journal New York Times qui estime déjà qu’il y a prescription au pénal et que le seul risque pour Trump est une amende, le service en charge des impôts de l’Etat a ouvert une enquête pour que lumière soit faite sur cette situation.

Mamadou Diarra, stagiaire

Source: Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct