Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mois de la solidarité : La grande attention portée aux blessés de guerre

Les interventions dans le cadre des œuvres sociales du président de la Transition, le colonel Assimi Goïta, se poursuivent dans notre pays. C’est dans cette vision que l’envoyée spéciale du président de la Transition, le colonel Assan Badiallo Touré, a procédé, lundi dernier, à une remise des vivres, de médicaments aux blessés de guerre et de matériels médicaux à la Polyclinique des armées à Kati. C’était en présence du directeur de la direction centrale du service de santé des armées, le colonel-major Mohamed Alpha Diaw et des responsables de l’hôpital.

 

“Le président de la Transition m’a chargé de vous remettre des vivres et des médicaments aux blessés de guerre et de leur exprimer son soutien constant ainsi qu’à leurs familles”, a expliqué l’envoyée spéciale du président de la Transition.

Pour le colonel Assan Badiallo Touré, ce lot est composé de 5 tonnes de céréales transformées, de la farine, des macaronis, du maïs, des médicaments et des béquilles. Cette donation intervient dans le cadre des activités du mois d’octobre, dédié à la solidarité et à la lutte contre l’exclusion. Elle est la première d’une série de dons de vivres et de matériels qui se poursuivra cette semaine dans les Régions de Kayes (cercles de Kayes et Bafoulabé) et Koulikoro (Kolokani).

Pour le colonel-major Mahamed Alpha Diaw, c’est un geste salutaire du président de la Transition d’avoir pensé aux blessés de guerre, ceux qui ont consacré leur vie au service de la Nation malienne. C’est une marque de reconnaissance de l’État à l’endroit de ces blessés qui reçoivent actuellement des soins à la polyclinique des armées. Une trentaine de blessés sont admis présentement dans cet établissement de soins.

Il a exprimé sa satisfaction de voir les autorités offrir des médicaments et des matériels pour le renforcement des capacités de prise en charge de la Polyclinique, avant d’inviter les autorités à davantage renforcer les actions de reconnaissance.

Youssouf Bagayoko, un blessé de guerre qui a perdu la vue lors des opérations sur le terrain, a parlé avec le cœur. « Je suis très content de cette donation et de cette visite des autorités au nom du président de la Transition », a-t-il dit.Celui qui est désormais inapte à servir encore la Grande muette, a demandé à l’envoyée spéciale du chef de l’État de plaider en faveur de la création d’un centre de formation pour les enfants des victimes de guerre en vue de redonner espoir à leurs familles.

La délégation a visité quelques services dans cet établissement, notamment l’unité de psychiatre. Visiblement très ému, le blessé de guerre Youssouf Bagayoko a confirmé que les médecins ont toujours été aux petits soins de leurs patients. Il a aussi fait des bénédictions pour les plus hautes autorités de la Transition été mis le souhait de voir cette action humanitaire se poursuivre pour redonner un nouveau souffle aux victimes de guerre.

Envoyés spéciaux
Amadou SOW
Sékou KOUYATÉ

Source : L’ESSOR

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct