Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun, vice-président de CODEM : « Je défie n’importe quel juge constitutionnel de m’apporter la preuve qu’il y a eu une élection à Goundam »

Malgré la confirmation des résultats provisoires par la Cour constitutionnelle, les adversaires du président sortant continuent à dénoncer une fraude massive lors du 1er tour de l’élection présidentielle le 29 Juillet dernier. Le vice-président du parti La Convergence pour le développement du Mali (Codem),  dont le  candidat à la présidentielle est arrivé 5e comme en 2013, « défie n’importe quel juge constitutionnel de m’apporter la preuve qu’il y a eu une élection,  notamment à Goundam».

La confirmation des résultats provisoires par la Cour constitutionnelle ne met pas fin aux accusations de fraude massive lors du 1er tour de l’élection présidentielle le 29 Juillet dernier. Le vice-président du parti La Convergence pour le développement du Mali (Codem),  dont le  candidat à la présidentielle est arrivé 5e comme en 2013, « défie n’importe quel juge constitutionnel de m’apporter la preuve qu’il y a eu une élection », notamment à Goundam.

En marge du meeting organisé mardi par 18 candidats, Originaire du nord du Mali, et par ailleurs président d’un groupe armée, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun a révélé ce qu’il considère comme un cas de fraude avérée dans une localité de la région de Tombouctou lors du scrutin du premier tour de la présidentielle. « Les urnes ont été bourrées à Goundam. Et je défis n’importe quel juge constitutionnel de m’apporter la preuve qu’il y a eu une élection », lance-t-il. Donc, la contestation continue.

Nabila

Source: L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct