Au cimetière d'Hamdallaye: ATT dans sa dernière demeure

Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Mobilisation des recettes : Les Douanes maliennes versent 66 milliards de FCFA dans les caisses du Trésor public en février

Au mois de février 2019, les douanes maliennes ont mobilisées 66 milliards de FCFA. C’est ce qu’indique la direction générale des douanes du Mali. En dépit de la situation de conjoncture au Mali, l’équipe de l’inspecteur général Mahamet Doucara est parvenue à atteindre ce niveau de performance. Ainsi, elle a réalisé une recette globale de 66 milliards de FCFA. Ce montant se compose comme suit : 49 milliards de FCFA pour les marchandises solides et 17 milliards de FCFA pour les marchandises liquides (produits pétroliers).

Sous la houlette de l’Inspecteur général Mahamet Doucara, la Direction générale des douanes, vient de verser 66 milliards de FCFA au Trésor public contre 53, 5 milliards de FCFA le mois précédent. Ce qui fait une hausse de 12,5 milliards de FCFA.

Sur les 66 milliards de FCFA, 49 milliards ont été mobilisés dans le cadre du dédouanement des marchandises solides et 17 milliards pour les marchandises liquides.

Avec une telle performance, les soldats de l’économie s’efforcent d’être à hauteur de leur mission, et ce en dépit  du  contexte actuel marqué par une baisse générale des importations. Aussi, il y a la morosité économique ambiante. En effet, nombre d’opérateurs économiques ont des difficultés financières  pour enlever leurs marchandises sous douane. Faute de liquidité suffisante pour mener les opérations de dédouanement. S’y ajoute la mévente liée à la vie chère.

Il faut préciser que la Direction générale des douanes doit verser au Trésor Public 689,100 milliards de FCFA pour l’exercice 2019. Ce qui fait un montant de 57 milliards de nos francs par mois. Pour le Directeur général des Douanes,  la réalisation de cet objectif est un impératif pour l’administration des douanes.

« Il nous faut, dès lors, accélérer la mise en œuvre du Programme des opérateurs économiques agréés à travers le développement du partenariat entre les services douaniers et les opérateurs économiques fiables, poursuivre et finaliser l’informatisation et la gestion du Contentieux douanier, nous approprier l’analyse de risque, intensifier les contrôles à posteriori et mettre en place un système efficace de lutte contre la fraude douanière »,  souligne  l’Inspecteur général Mahamet Doucara.
Mahamane Maïga  

 

Source: lejecom

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct