Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Lutte traditionnelle à Bamako: l’écurie Doum-Yara sur le podium

La Fédération de lutte traditionnelle et associée du district de Bamako a organisé, le dimanche 3 mars, sur le terrain de football de Bakaribougou, en commune II du district de Bamako, une compétition de lutte traditionnelle. Elle a enregistré la participation de cinq écuries. Au terme de cette compétition, c’est Bakary Guindo de l’écurie Doum-Yara qui a enlevé le premier prix.

Placée sous la présidence du président du Conseil national de la jeunesse du Mali, Souleymane Satigui Sidibé, cette compétition s’est déroulée en présence de plusieurs autorités coutumières et politiques de la commune II et des responsables de la Fédération de lutte traditionnelle et associée du district de Bamako, avec à leur tête le président Bouréïma Ongoïba.

Pour cette compétition, les lutteurs sont venus de plusieurs écuries, notamment Usfas, Doum Yara, Lion sport…

Au terme de 26 combats, ce sont deux lutteurs de l’écurie Doum Yara qui se sont croisés en finale. Il s’agit de Madani Togo et de Bakary Guindo. C’est Bakary Guindo qui a remporté le premier lot et Issa Togo s’est classé troisième. Comme récompenses, le vainqueur a empoché une enveloppe de 75 000 FCFA, le deuxième et le troisième ont eu respectivement 50 000 et troisième 25 000 FCFA.

Au terme de cette compétition, organisateurs aussi bien qu’autorités communales se sont félicités de l’initiative qui est un espace de divertissement pour les jeunes.

« La commune II est une commune sportive. Voir que la jeunesse a repris ce flambeau, cela ne peut que nous réconforter. La lutte traditionnelle est un combat qui peut être organisé à moindre coût et draine beaucoup de spectateurs », s’est réjoui le responsable chargé du sport au niveau de la mairie de la commune 2. Il a aussi félicité le comité local des jeunes de Bakaribougou et de Quinzambougou. Un comité très actif pour la promotion du sport dans les deux quartiers cités.

Quant au parrain de l’événement, Souleymane Satigui Sidibé, il a au nom du Conseil national de la jeunesse, exprimé tout son soutien à ces genres d’initiatives. Selon lui, on peut utiliser sa force physique à d’autres choses plus utiles au profit de son pays.

Le président de la Fédération s’est aussi réjoui de l’engouement suscité par ces combats. Il faut rappeler que cette tribune a été mise à profit par les jeunes de Bakaribougou pour faire un vibrant plaidoyer afin d’épargner leur terrain de sport des spéculations foncières.

Saba Ballo

info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct