Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

L’IMAM MAHMOUD DICKO AU CNSP: « Je suis retourné dans la mosquée mais n’oublions pas que la mosquée est au Mali »

A la suite des brouilles le week-end entre le Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP) et le Mouvement du 5 juin sur la rencontre du samedi pour tracer les contours de la Transition, l’imam Mahmoud Dicko est sorti de sa réserve pour mettre en garde la junte des errements comme ce fut le cas des anciens en l’occurrence la junte de Amadou Haya Sanogo.

 

L’imam Mahmoud Dicko :  » J’ai un message clair à faire passer ! Désormais on ne donnera un chèque en blanc personne [Ndlr : CNSP]. Personne ne fera ce qu’il veut de façon anarchique de ce pays, c’est fini.

Permettez moi de saluer les jeunes héros qui sont venus parachever les luttes de plusieurs jours. Je leur demande de tenir leur parole. Ce sont nos frères et nos enfants.

Je leur demande de ne pas commettre les mêmes erreurs que les autres. Qu’ils s’asseyent avec le M5 ainsi que toutes les forces vives pour parler dans la dignité et dans l’entente. Qu’ils arrêtent de se la jouer solitaire dans leur coin ! Ils sont enfermés là bas dans leur coin, les gens y font des va-et-vient.

Qu’ils facilitent la situation et allègent la souffrance des Maliens. Ils sont censés être la solution, pas être des problèmes en plus.

Je me dois de leur dire ce message. Ils ont du respect pour moi mais cela ne m’empêche pas de leur dire la vérité. Qu’ils veillent à ce qu’on continue dans la dignité.

Je suis retourné dans la mosquée mais n’oublions pas que la mosquée est au Mali. Je suis retourné dans la mosquée mais je reste dans le Mali. Je demande à Dieu de nous faire ramener Soumaila Cissé d’ici le vendredi prochain ».

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct