Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Législatives: qui a eu quoi ?

Les groupes armés torpillent le processus

Plus de 48 heures après la fermeture des bureaux de vote, les résultats provisoires du 2e tour de l’élection des députés à l’Assemblée nationale se font attendre. En attendant la proclamation officielle par l’Administration, les tendances sont connues dans la quasi-totalité des 43 circonscriptions électorales où le scrutin a eu lieu à travers le pays. Globalement, constate que le parti au pouvoir (RPM) perd du terrain à l’issue de ces échéances. Par contre, d’autres formations politiques comme le MPM de l’honorable Hadi NIANGADOU, l’ASMA-CFP de l’ancien premier ministre Soumeylou Boubey MAIGA et le parti Yèlèma de l’ancien PM Moussa MARA, de l’ADP-Maliba prennent leur envol.

 

Le RPM chute dans

le District

Dans le district de Bamako, la situation se présente comme suit suivant les tableaux de la commission de la commission locale de centralisation du Gouvernorat de Bamako.

En commune I, l’Alliance RPM-ADEMA-PASJ conduite par l’ancien ministre Frankaly KEÏTA, avec 45,84% tombe face à la liste PRVM-FASOKO, qui est arrivée en tête avec 54,18% des voix.

En commune II, l’Alliance RPM-MPM-ADEMA-PASJ, conduite par le fils du président de la République, l’honorable Karim KEÏTA, a assuré son avance face à la liste ADP-Maliba-URD-CODEM en s’imposant avec 61,55% des voix contre 38,45% pour la liste adverse.

Dans la circonscription électorale de la commune III, la candidate du parti SYNOUMA, Mme Safiatou TRAORE, avec 44,92% des voix, a perdu face au candidat de l’URD, qui s’impose avec 55,08%.

En commune IV, l’ancien Premier ministre, Moussa MARA, porte-étendard de son parti (Yèlèma) gagne largement avec 59,50% des voix face à son rival Hamady SANGARE, de la liste UDD-PSDA. Au total, le parti Yèlèma sort de ces législatives avec 3 députés, dont un à Yélimané et deux en commune IV du district de Bamako.

Toujours dans la capitale, en commune V, le premier vice-président de l’Assemblée sortante, l’honorable Moussa TIMBINE, porte-parole de l’alliance RPM-APR tombe avec 49,62% des voix face à la liste URD-ADEMA-ADP qui l’emporte avec 50,38% des voix.

En commune VI, le groupement de partis politiques URD-LDC enlève les trois sièges avec 52,31% des voix face aux candidats de la majorité présidentielle composée du RPM-ADEMA-PS qui a récolté 47,69%.   

L’URD contrôle Bamako

En somme, le parti URD, dans la capitale, sort largement vainqueur de la bataille des législatives avec 4 élus. Par contre, le parti au pouvoir, le RPM a laissé des plumes en perdant 5 sièges et se retrouve avec un seul député.

Dans la région de Kayes, le second tour des législatives a eu lieu dans les circonscriptions Diéma, Nioro du Sahel, Kéniéba, Kita, Bafoulabé, à l’exception des cercles de Kayes et de Yélimané dont les députés étaient déjà élu au 1er tour.

Ainsi, l’issue du scrutin de dimanche 19 avril 2020, il ressort ce qui suit, selon nos informations.

À Nioro du Sahel, la liste URD-MPM avec 53,33% s’est imposée dans le fief de l’ADP-Maliba qui était en alliance avec l’ADEMA et le parti Yelema. Cette dernière liste tombe avec 46,67% des voix.

Akita, visiblement, la liste RPM-URD l’emporte face l’ASMA-MPM.

À Kéniéba, l’Alliance RPM-ADEMA remporte les deux sièges avec 18 867 voix, soit 50,33% face à la liste CODEM avec 18 620 voix, soit 49,67%.

À Bafoulabé, la liste MPM-ADEMA s’impose alors qu’à Diéma, c’est la liste ADEMA-RPM qui remporte les sièges.

En deuxième région, dans la circonscription électorale de Koulikoro, la liste RPM-URD, conduite par le président de l’Assemblée nationale, Issiaka SIDIBE, consolide son avance avec 56% face aux candidats de la liste ASMA-CODEM (44%).

À Dioïla, le RPM enlève les 5 sièges sous la houlette de l’honorable Mamadou DIARRASSOUBA avec 65 561 voix contre 47 020 voix pour l’Alliance MODEC-ADP-Maliba, soit une différence de 18 541 voix.

À Banamba, l’alliance ADP-MALIBA-PARENA a renversé la tendance sur l’alliance RPM-ADEMA-PASJ qui est arrivée en tête au 1er tour avec 16 399 voix.

À Kati, la liste ASMA-CFP-UM-RDA-ADJS HORONYA TON-PARENA-PRVM enlève les 7 sièges avec 59136 voix au détriment de la liste des cadors composée du RPM-URD-Adema avec 50 722, soit 8414 voix de différence.

À Kangaba, l’UDD vient en tête avec 61,51% face au RPM 38,49%. Par contre à Kolakani, c’est la liste MPM-MPR arrivée en tête au 1er tour avec 27,64 %, qui a su garder son avance sur l’alliance RPM-ASMA-CFP.

À Nara l’alliance ADEMA-PASJ-RPM-ADP-MALIBA a gardé son avance face l’alliance ASMA-MPM-URD.

Dans la troisième région (Sikasso) tout s’est joué au second tour dans l’ensemble des circonscriptions.

Renversement de tendances à Bougouni

Ainsi, à Bougouni l’alliance RPM-URD-MPM arrivée deuxième au 1er tour a renversé la vapeur avec 45 481 voix contre 44 846 pour le l’alliance CDS-MOGOTIGUIYA-ADEMA-PASJ-CODEM.

À Yafolila, l’alliance PMK-PDES avec 25 209 voix a laissé sur le carreau la liste composée ADEMA-RPM, 21 357 voix.

À Kolondiéba, c’est la liste du SADI, conduite par son président, le Dr Oumar MARIKO, qui n’a pas pu remonter la pente. Il enregistre (moins 43%) des voix face à l’alliance URD-RPM qui a enlevé les deux sièges avec 29 591 (plus de 67%). Soit une différence de 7 412 voix.

Plus au sud, à Kadiolo, l’alliance RPM-ADEMA-PASJ l’a emporté à ce second tour face à la liste PARENA-URD.

Dans la capitale de l’or blanc (Koutiala), l’alliance ADEMA-PASJ-SADI-UDD-CODEM (DANAYA) s’est imposé face la liste MPR-RPM-URD-PRVM-FASOKO (NIETA).

Dans la cité verte (Sikasso) la liste ADEMA-PASJ-ASMAA-CFP-ADP-MALIBA-FCD avec 17.572 voix est sortie victorieuse face RPM-CODEM-URD, 10.713 voix.

À Yorosso, l’alliance RPM-ADEMA-PASJ est était donné vainqueur face l’alliance URD-CODEM.

L’URD perd Baouéli

Dans la quatrième région administrative du Mali (Ségou), à l’exception de Niono, un second tour a été organisé dans toutes les autres circonscriptions.

Ainsi, dans la ville de Ségou, l’alliance RPM-ADEMA-PASJ-ADP-MALIBA, qui a obtenu 54 806 VOIX, soient 54,48%, face à l’alliance ASMA-CFP-URD-CODEM-UDD-MPM avec 45790 VOIX, soit 45,52%.

À Barouéli, l’alliance RPM-ADEMA-PASJ-ASMA-CFP passe face à liste MPM-URD-CODEM.

À Bla, ça passe pour l’alliance RPM-ADEMA-PASJ qui a conservé son avance, ce 19 avril 2020, face à la liste APM-MALIKO-ASMA-CFP-MPM.

Dans le pays Bwa, à San, l’alliance UFDP-SAMATON-ASMA-CFP-MPM-URD gagne avec 50,33% des voix, devançant l’alliance RPM-Adema 49,67% des voix.

À Macina, la liste PARENA-PRVM-FASOKO s’est imposée face à la liste ASMA-CFP.

Enfin, à Tominian, l’alliance ASMA-CFP-UDD-MPM passe face l’alliance ADEMA-PASJ-PCR-PS YELENKURA.

Au centre du pays, à Youwarou (Mopti), le candidat du parti au pouvoir, Ousmane Allaye CISSE, s’est imposé avec plus de 68% des voix face au candidat de la liste ASMA-CFP, Madou TOMOTA.

À Ténenkou où l’alliance RPM-URD a gagné face à la liste UDD.

Dans la Venise malienne (Mopti), l’alliance ADEMA-PAS J-URP-RPM serait en tête face l’alliance YELEMA-PS YELENKURA-UDD.

Au pays Dogon, à Bandiagara, l’alliance CODEM-ADEMA-PASJ-RPM avec 28 010 voix, soit 42,85 %, doit renforcer sa position face à son poursuivant direct au premier tour, la liste UDD-URD-MPM, 11 886 voix, soit 18,19 %.

À Douentza, il y a ballotage entre l’alliance RPM-URD arrivée en tête au 1er tour avec 38,19 % et l’alliance ADEMA-PASJ-ASMA-CFP qui avait obtenu 32,83 % des voix. Il faut dire qu’en fonction des résultats dont nous disposons, la bataille était loin d’être terminée dans cette circonscription électorale.

À Koro : liste ‘’Le Mali qui Bouge-l’Alliance AMA-KENE’’ devance la liste CODEM.

Enfin, à Bankass, ça passe pour la liste UDD-RPM-MPM qui était opposée à l’alliance CODEM-PARENA.

Cafouillage à Goundam 

Dans la région de Tombouctou, le second tour a opposé à Goundam le RPM à l’URD. Selon nos informations, l’URD serait en tête devant le parti au pouvoir. Mais la commission attendait encore les résultats de certains centres de vote dans l’après-midi d’hier.

À Diré, ça passe pour le RPM avec 57%, face à la liste Indépendante mouvement démocratique malien.

Enfin, à Gourma Rharouss, l’APR, selon nos informations arriverait en tête devant le RPM même si la commission attendait encore les résultats de certains centres de vote dans l’après-midi.

Au nord du pays, à Gao, à l’exception de Bourem Foghas, le second tour a été organisé pour départager les candidats dans les autres circonscriptions électorales.

Ainsi, dans la cité des Askia (Gao), la liste ADEMA-PASJ-ASMA/CFP, avec 65% passe devant les candidats de la RPM-CODEM.

De sources concordantes, les résultats de certaines localités au nord du pays ont été torpillés par des éléments armés en faveur de candidats à eux favorables. Il s’agit notamment des localités de Goundam, Gourmas Rhaouss dans la région de Tombouctou et à Talataye dans le cercle d’Ansongo (Gao).

Par Abdoulaye OUATTARA

INFO-MATIN

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct