Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Législatives 2020 : -Deux Poids Lourds Se Démarquent Dès Le Premier Tour -Ces Figures Connues Contraintes D’aller Encore Au Charbon

Victoire sans surprise pour le Président de l’URD, l’honorable Soumaila Cissé dans la circonscription électorale de Niafunké et le Président d’honneur du parti ADP-Mali dans le cercle de Kayes. Ces deux poids lourds de la classe politique viennent tout simplement de reconfirmer ce qu’ils valent dans les rangs des chefs et leaders de partis politiques au Mali. A rappeler qu’ils sont respectivement deuxième et troisième lors de la présidentielle de 2018.

A Niafunké, Soumaila a le sobriquet de l’enfant prodige ; une fierté pour la localité qu’il faut préserver indéfiniment. Le fils a occupé plusieurs postes de responsabilité et porté les noms du Mali et de sa ville d’origine derrière la mer. Il a beaucoup fait pour son pays. Au-delà de ces remarques indélébiles, son enlèvement à l’orée du premier jour de vote de ces législatives, un évènement douloureux, a permis de rehausser de plus belle sa cote de popularité à Niafunké, cette ville historique pour laquelle Soumaila a prouvé à suffisance qu’il est prêt à tout pour son bien-être. Si d’habitude il passait au second tour avec un pourcentage en dessous de 70% ; il a fait un score à la Soviétique cette fois-ci en engrangeant 80% des voix, selon des sources contactées à Niafunké ville.

Lorsqu’il est question de la cité des rails, un seul nom retentit fort. Il s’agit de Alou Boubacar Diallo, grand opérateur économique de son État qui s’est investi en politique il y a seulement moins de 10 ans. Le fils généreux, appelé messie par ses proches ou ses intimes, a fait de Kayes une vitrine enviable à travers des investissements patents pour l’essor de sa région. En ce lieu, il a toujours cartonné sans le moindre effort car les Kayésiens se sentent redevables vis-à-vis de ABD. Son score, ses proches font une estimation avoisinante 60%.

Un autre labeur pour franchir le seuil du palais de Bagadadji

Ce premier tour a permis à des députés sortants et d’autres figures connues hors du perchoir, l’Assemblée Nationale, de jauger leur capacité politique. Ils restent dans la course pour un second tour et sont obligés de serrer plus les coudes afin de remporter.

Parmi ces figures, nous pouvons citer  par circonscription: Issiaka Sidibé, président sortant de l’Assemblée Nationale ( Koulikoro) ; Karim Keita, président sortant de la commission Défense et fils du Président de la République  (Commune II) ; Moussa Timbiné, président de la jeunesse du parti au pouvoir, RPM et premier vice-président de l’assemblée nationale sortante (Commune V) ; Mamadou Diarrassouba, secrétaire à l’organisation du RPM et Premier questeur de l’AN ( Dioila) ; Konimba Sidibé, ancien ministre et président du Modec ( Dioila) ; Moussa Mara, président du parti Yèlèma, ancien premier ministre ( Commune IV) ; Hamady Sangaré dit Zé la Solution, opérateur économique ( Commune IV) ; Oumar Mariko, député sortant, président du parti Sadi ( Kolondièba) ; Bakary Togola, ancien président de l’APCAM en détention actuellement à la MCA ( Bougouni) ; Yeah Samaké, ancien ambassadeur et président du parti PACP ( Kati)…

Pour le moment, nous ne pouvons pas avancer de chiffres par rapport à ces candidats, mais la certitude est requise qu’ils sont au second tour. Ils ont du chemin à faire pour sortir victorieux de ce second tour.

Boubacar Yalkoué

Source : LE PAYS

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct