Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le MLC dénonce le “recul” dans les discussions avec la police sur le retour de Bemba en RDC

Les partisans de l’ex-chef de guerre Jean-Pierre Bemba, attendu mercredi à Kinshasa après onze ans d’absence, ont dénoncé un “recul” dans l’organisation de son retour en République démocratique du Congo mardi à l’issue d’une réunion avec la police.

“Nous avons l’autorisation d’atterrir, de ce côté-là il n’y a pas de problème”, a déclaré à la presse la députée Eve Bazaiba en sortant d’une réunion avec le chef de la police de Kinshasa Sylvano Kasongo, et le chef de la région militaire de la capitale.

Clémuamul@MuambaClement

#RDC début de la réunion entre #Kimbuta et la délégation du MLC menée par la SG

“Nous nous sommes entendus sur certains points où il y a eu consensus par rapport à son arrivée, l’itinéraire, la sécurisation des personnes. Mais il y a quand même des points importants où nous n’avons pas trouvé de consensus”, a-t-elle ajouté, annonçant une nouvelle réunion dans l’après-midi, cette fois-ci au ministère de l’Intérieur.

“Selon les informations dont même les services disposent, il y aura un grand engouement. Nous devons convenir de la manière dont nous allons gérer la masse ensemble”, a-t-elle détaillé.

Il y aurait aussi un désaccord sur le lieu de résidence à Kinshasa de Jean-Pierre Bemba, selon un autre parlementaire de son Mouvement de libération du Congo (MLC).

M. Bemba souhaite se rendre dans une résidence familiale qui se trouve dans une avenue huppée de la commune résidentielle de la Gombe, entre les ambassades de Turquie et du Canada.

Les autorités ne souhaitent pas que M. Bemba loge dans cette résidence familiale qui se trouve entre le siège du parti présidentiel PPRD et la propre résidence du chef de l’État Joseph Kabila, selon cette même source.

Deux représentants de la sécurité présidentielle ont participé à la réunion mardi matin à la direction provinciale de la police de Kinshasa.

Acquitté mi-juin par la Cour pénale internationale (CPI), remis en liberté provisoire mais poursuivi dans une affaire annexe, M. Bemba a annoncé jeudi au journal belge Le Soir son intention de déposer dès “jeudi” sa candidature à l’élection présidentielle prévue le 23 décembre. Date-limite du dépôt des candidatures: le 8 août.

A Kinshasa, Mme Bazaiba a tout de même commencé son propos en confirmant son retour “demain mercredi 1er août à 9h00 à l’aéroport de N’djili”.

Avec AFP

Source VOA Afrique

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct