Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Le collectif pour la défense de la république (cdr) tacle sur le régime

Ce jeune leader au nom de Youssouf Bathily dit Ras-Bath, fondateur du groupe Collectif pour la Défense de la République ‘’CDR’’ est très fuité. Il prend toujours de l’avance sur les évènements au Mali. C’est celui qui lève très souvent le lièvre de la mal gouvernance et informe pédagogiquement les populations maliennes restées jusque-là sur leur faim, à propos des slogans de campagne du président IBK en 2013.

meeting cdr youssoud mohamed bathil rasbat europe france

Dans la perspective  des élections générales de 2018, il a déjà fait le constat comme quoi à quelques semaines de la date d’ouverture de la campagne d’inscription des maliens ayant atteint l’âge de voter, (18 ans), sur les listes électorales, les populations sont laissées dans l’ignorance. Pour le moment, le gouvernement n’a pas commencé la sensibilisation, comme cela est de coutume au Mali. Il est à déplorer également que la Délégation Générale aux Elections n’a pas répondu favorablement aux inquiétudes soulevées depuis avril 2017 par les partis politiques de l’opposition : l’audit du fichier électoral devant conduire à l’épuration. Les décédés et les prisonniers qui ont perdu leurs droit civiques doivent être enlevés sur les listes électorales. Au regard de ces constats préalables et après le lancement de sa campagne ‘’Alternance 2018’’ suivi de la distribution de 50 000 tracts à travers la ville de Bamako, le Collectif pour la Défense de la République (CDR) entend saisir les structures chargées de l’organisation et la supervision des élections. Aussi, après de large concertation, il prévoit d’écrire officiellement, dans la semaine, au Ministre de l’Administration Territoriale, la délégation générale des élections, la CNI etc…

mohamed youssouf bathily rasbat collectif cdr

‘’L’alternance 2018’’ synonyme de changement du système, ne s’arrête pas seulement au Mali. Il engage tous les fils, ceux qui vivent hors du pays. Le porte-parole du CDR, Ras Bath, est allé, vendredi dernier, à la rencontre des maliens de la diaspora, en France. Avec les CDR de l’Europe, Ras Bath lancera la campagne ‘’Alternance 2018’’, au niveau européen et international.

Comme on peut le constater, le CDR est en train de combler un vide laissé sciemment par le pouvoir pour ne pas informer les masses populaires par rapport à leur droit de participer à l’exercice du pouvoir politique. L’homme devient citoyen en acquérant les droits et libertés qui font de lui un être politique actif. La citoyenneté est donc un statut juridique qui confère des droits et des obligations vis-à-vis de la collectivité politique et c’est en même temps un ensemble de rôles spécifiques, distincts des rôles privés professionnels ou économiques, par lesquels chaque citoyen est amené à participer aux choix collectifs dans la sphère politique. La gouvernance actuelle n’a encore compris cela.

Bravo Ras-Bath qui veut que le régime évite de causer du tort aux masses laborieuses. Ces masses ne sont pas moins  patriotes que les autres couches. D’ailleurs, elles sont souvent prêtes aux sacrifices les plus héroïques qui donnent le courage de mourir pour son pays.

Ivette GUINDO

Par Le Carréfour

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct