Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

La Chine aide la Côte d’Ivoire à relever le niveau d’accès à l’électricité

Le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly a officiellement procédé samedi à Dabakala (nord, 445 km d’Abidjan) au lancement d’un projet de développement et de réhabilitation du réseau électrique en Côte d’Ivoire, soutenu par la Chine en vue de relever le niveau d’accès à l’électricité dans le pays.

Le projet, financé à 95% par un prêt de la China Exim Bank avec une contribution de 5% de l’Etat ivoirien, a été engagé fin décembre 2016 pour une durée de 43 mois par le consortium China National Engineering Electrical Corporation (CNEEC)-Sinomach.

Le projet couvre quatre grandes zones du territoire ivoirien (nord-est, centre-nord, centre-ouest, ouest) et consiste, notamment, en la construction de 11 nouveaux postes haute tension, la réhabilitation et l’extension de 15 postes haute tension existants, la construction de 1.685 km de lignes haute tension et l’électrification de 500 villages.

“C’est l’un des plus grands projets dans le secteur de l’énergie qui va améliorer l’accès à l’électricité et faire passer le taux de couverture nationale de 48% à 100%”, a affirmé le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

Selon lui, la mise en œuvre de ce projet devrait permettre d’alimenter les zones rurales et périurbaines par une électricité abondante, de développer les activités économiques, de faciliter l’autonomisation de la femme et la création d’activités génératrices de revenus, de créer plusieurs milliers d’emplois pour les jeunes, de favoriser l’éducation, la santé, d’améliorer les conditions de vie en zones rurales et de lutter contre la pauvreté.

En outre, Amadou Gon Coulibaly voit dans le projet le symbole de l’engagement du gouvernement à “travailler au bien-être de toutes les populations du pays et à favoriser l’émergence du pays dans la paix”.

M. Gon Coulibaly a relevé les grands projets dans le secteur de l’énergie qui ont permis de passer d’une capacité installée de 1.391 MW en Côte d’Ivoire à 2.200 MW en 2017 avec la mise en service du barrage de Soubré (sud-ouest) construit par la Chine, non sans insister sur l’objectif d’atteindre 4.000 MW en 2020.

“Il s’agit de faire du pays le hub énergétique de la sous-région par la fourniture de l’électricité aux pays voisins le Mali, le Burkina Faso, le Ghana, le Togo, le Bénin et, à terme, la Sierra Leone, le Liberia et la Guinée”, a-t-il insisté.

Pour le ministre du Pétrole, de l’Energie et du Développement des énergies renouvelables Thierry Tanoh également, ce projet est “l’exemple en matière d’accès et de couverture nationale” qui va améliorer le bien-être des Ivoiriens et soutenir l’économie nationale pour “faire de l’électricité l’énergie de l’émergence” de la Côte d’Ivoire.

“Ce sont près de 4 millions de nos concitoyens qui seront touchés par le projet en cours d’exécution”, s’est-il réjoui, annonçant la fin pour “juillet 2020” avec “les premiers effets perceptibles cette année”.

Pour sa part, le vice-président de Sinomach, Liu Jingzhen, a promis de remettre à l’Etat ivoirien un “ouvrage de haute qualité” réalisé par une équipe d’ingénieurs et de gestionnaires ayant surmonté les difficultés par “une organisation méticuleuse et un déploiement soigné” afin d’achever le projet “dans les délais, avec qualité et en sécurité”.

A en croire M. Liu, l’amélioration du réseau électrique de la Côte d’Ivoire est un grand projet d’infrastructure de la collaboration entre les gouvernements ivoirien et chinois. Il espère que le projet va contribuer à la promotion de l’amitié sino-ivoirienne.

“Le gouvernement chinois a toujours attaché une grande importance à la coopération avec le gouvernement ivoirien”, a indiqué de son côté l’ambassadeur de Chine en Côte d’Ivoire, Tang Weibin.

La Chine et la Côte d’Ivoire fêtent cette année le 35e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques et, à en croire M. Tang, leurs relations économiques et commerciales sont devenues “de plus en plus étroites”.

Selon lui, grâce à la “coopération sincère” entre les deux parties, les relations bilatérales ont atteint “le plus haut niveau de leur histoire”.

“La Chine est devenue la plus grande source de financement et le 3e partenaire commercial de la Côte d’Ivoire au cours des dernières années”, a fait savoir l’ambassadeur en énumérant les grands projets qui améliorent le niveau des infrastructures et contribuent au développement économique et social de la Côte d’Ivoire.

“La Chine est prête à collaborer avec la partie ivoirienne pour continuer à approfondir la coopération économique et commerciale et à faire progresser les relations bilatérales à un niveau encore plus élevé”, a-t-il conclu.

Source: Agence de presse Xinhua
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct