Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Kassoum Denon is back : Vent de méfiance au CSA, doutes sur la sécurité alimentaire

Pour conserver ses avantages, Kassoum Denon est prêt à changer de parti politique comme sa chemise. Du Rassemblement pour le Mali (RPM), il y a juste quelques jours, il est subitement devenu Asma/CFP. Résultat : il est commissaire à la sécurité alimentaire avec rang de ministre.

Ancien président directeur général de l’Office du Niger, chargé de la coopération dans un département, avant d’être propulsé ministre de l’Agriculture, Kassoum Denon laisse un héritage peu reluisant sur son passage.

Difficile de dire qu’il a été à la hauteur des attentes mais il a la magie de se faire désirer à chaque qu’il se trouve en disgrâce.  Sa stratégie est simple : adhérer au parti qui a le pouvoir.

Du temps d’ATT, on le croyait PDES, avec le président IBK il est subitement devenu RPM et depuis quelques mois, M. Denon, avec armes et bagages, a trouvé refuge à l’Asma/CFP, le parti du Premier ministre.

Pour quelles raisons ? C’est simple : pour être dans les bonnes grâces du chef du parti, Soumeylou Boubèye Maïga. Surtout qu’il ne serait plus en odeur de sainteté avec les cadres et responsables du RPM qui lui reprochent de n’avoir pas joué un grand rôle dans le parti et surtout lors de la réélection d’IBK.

Pis, après avoir remplacé le président du parti, Dr. Bocari Tréta au gouvernement, il n’a rien fait pour assurer ses arrières, il a plutôt tenté de l’offenser dans sa gestion. Ce qui ne passe pas aux yeux d’une bonne partie des membres du parti au pouvoir.

Isolé et contraint au silence, Kassoum Denon a trouvé en SBM la solution idoine pour se réconforter et se consoler.  Le tour est vite joué et avant même de bien s’installer, il est bombardé commissaire à la sécurité alimentaire.

Pourtant, Kassoum Denon est loin d’incarner le profil du cadre parfait pour gérer ce service  à un moment où la question de l’autosuffisance alimentaire, de la sécurité alimentaire et nutritionnelle se pose avec acuité.

En attend de le voir à l’œuvre, le commissariat  alimentaire fonctionne par tempérament puisque le nouveau patron n’a pas confiance à personne dans le service.

Awa Camara

Par La Lettre du Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct