Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Hôpital de Kayes: l’affaire du scanner terminée

Impatients d’acquérir un scanner pour l’hôpital régional Fousseyni DAOU de Kayes, les populations avaient promis d’organiser une grande marche pacifique, demain samedi 13 octobre. Après avoir reçu les vraies raisons du retard dans l’acquisition du scanner par le chef de l’exécutif régional et des responsables de la santé, étayées par le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr Samba Sow, lors de son intervention d’avant-hier sur l’ORTM, les initiateurs ont décidé de surseoir à toute manifestation.

En effet, l’histoire du scanner de l’hôpital régional de Kayes fait suite à la visite du ministre de la Santé et de l’hygiène publique, en septembre 2017, dans la capitale des Rails. Lors de cette visite, le ministre a pris un certain nombre de décisions visant le rehaussement du niveau du plateau technique des structures de santé de la région, dont l’hôpital Fousseyni DAOU.

Dans la foulée, d’autres actes forts ont été posés, notamment le transfert des activités de la maternité du CSREF dans les locaux de l’hôpital Fousseyni DAOU, la promesse de doter ledit hôpital d’un scanner.

 

Souci d’améliorer le plateau technique

A travers l’acquisition de ce scanner pour l’hôpital Fousseyni DAOU de Kayes, le ministre de la Santé était animé par le souci d’améliorer le plateau technique de cet hôpital afin de réduire significativement les références évacuations sanitaires vers Bamako.

Pour ce faire, diverses actions ont été entreprises. Ainsi, l’acquisition du scanner a été inscrite dans le plan de passation des marchés du ministère de la Santé, au titre de l’exercice budgétaire 2018, pour un montant prévisionnel de 600 millions de FCFA, rapporte notre source.

Liant l’acte à la parole, «l’avis d’appel d’offres ouvert n°0001/MSHP – SG du 02 janvier 2018» a été lancé et publié dans les colonnes du Quotidien national «L’ESSOR » dans ses parutions des 18, 19 et 22 janvier 2018 pour sélectionner le fournisseur du précieux appareil.

 

Malgré la volonté de voir l’appareil fonctionner dans quelques mois plus tard dans l’hôpital de Kayes, le retard est devenu inévitable vu que l’appel d’offres ci-haut référencié s’est avéré infructueux  aux termes de l’analyse des différentes offres reçues. En d’autres termes, aucun des prétendants audit marché n’a pu satisfaire aux critères d’éligibilité. Il faut ajouter à cela, un facteur non négligeable : le besoin de la construction au préalable d’un local devant abriter le scanner.  Ces deux facteurs réunis ont imposé de facto la relance de l’appel d’offres pour l’acquisition du matériel en question.

Ainsi, la nouvelle échéance pour l’acquisition du scanner est fixée d’ici à la fin du 1er trimestre de l’année 2019.

D’ores et déjà, sous l’instruction du département de la Santé et de l’Hygiène Publique, les dispositions techniques pratiques ont été prises pour la construction d’un local plus convenable, notamment à travers un appel d’offres ouvert ayant abouti à l’attribution du marché y afférent, pour un montant de plus de 54 millions de FCFA. Selon nos informations, le démarrage des travaux de construction est prévu dans les prochains jours.

Informés de tous ces efforts consentis par les autorités sanitaires, par le gouverneur de la région avec certains membres de la société civile locale, les leaders des manifestants ont décidé de surseoir à leur marche pacifique.

 

Les grandes réalisations de 2018

Par ailleurs, il convient de rappeler, en dépit des restrictions budgétaires, consécutives au contexte sécuritaire tendu dans le pays, plusieurs actions ont pu être menées en faveur de l’hôpital de Kayes. L’on peut citer entre autres : la fourniture de matériels et équipements pour le Pôle mère-enfant pour un montant de plus de 400 millions de FCFA ; l’achat d’équipements et matériels médicaux pour le service ophtalmologie pour un montant d’environ 250 millions FCFA ; l’achat d’équipements pour les services de cardiologie, d’odontostomatologie pour un montant de 69 millions de FCFA ; l’acquisition et l’installation de transformateurs électriques pour plus de 53,5 millions de FCFA ; la fourniture de fluides médicaux à plus de 37 millions FCFA ; la maintenance du réseau des fluides médicaux pour un montant de plus de 24 millions FCFA.

On peut affirmer sans risque de se tromper que le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a consenti plus de 750 millions de FCFA en 2018 pour rendre plus fonctionnel l’hôpital de Kayes pour soulager les populations. Le département a également apporté plus de 100 millions de FCFA pour la prise en charge du gap de salaire de certaines catégories de travailleurs de l’hôpital qui, pourtant jouit d’une autonomie de gestion.

 

Des belles perspectives en 2019

Toujours dans le souci de soulager les populations de la région, à travers l’amélioration du parc hospitalier, il est prévu la réalisation d’un nouvel hôpital de 3è référence à Kayes pour un coût d’environ 20 milliards de FCFA, cela avec l’appui financier du Royaume des Pays Bas. Déjà les deux pays ont signé une convention de financement dans ce sens.

On apprend que le site de construction du futur hôpital a déjà été identifié à Kouloun, sur la parcelle faisant objet du titre foncier N° 14239.

On apprend également que les études de faisabilité ont déjà fait l’objet d’une validation technique par le Comité de pilotage qui s’est tenu le 18 septembre 2018 à Kayes en présence des experts des Pays Bas.

En ce qui concerne les travaux proprement dits, ils pourraient démarrer au courant de l’année 2019.

Il est prévu aussi la réhabilitation de l’ancien site. Les autres actions de renforcement des capacités se poursuivront. Hormis l’acquisition du scanner, plusieurs défis ont été relevés depuis le passage du ministre à Kayes en septembre 2017. Il s’agit entre autres de la fourniture et l’installation de générateurs d’oxygène ; la maintenance des équipements médicaux ; la fourniture de réactifs et consommables médicaux…

Ces réalisations dans le domaine de la santé prouvent à suffisance que la région de Kayes est loin d’être oubliée par les autorités du pays.

Par Sékou CAMARA

 

Impatients d’acquérir un scanner pour l’hôpital régional Fousseyni DAOU de Kayes, les populations avaient promis d’organiser une grande marche pacifique, demain samedi 13 octobre. Après avoir reçu les vraies raisons du retard dans l’acquisition du scanner par le chef de l’exécutif régional et des responsables de la santé, étayées par le ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr Samba Sow, lors de son intervention d’avant-hier sur l’ORTM, les initiateurs ont décidé de surseoir à toute manifestation.

 

En effet, l’histoire du scanner de l’hôpital régional de Kayes fait suite à la visite du ministre de la Santé et de l’hygiène publique, en septembre 2017, dans la capitale des Rails. Lors de cette visite, le ministre a pris un certain nombre de décisions visant le rehaussement du niveau du plateau technique des structures de santé de la région, dont l’hôpital Fousseyni DAOU.

Dans la foulée, d’autres actes forts ont été posés, notamment le transfert des activités de la maternité du CSREF dans les locaux de l’hôpital Fousseyni DAOU, la promesse de doter ledit hôpital d’un scanner.

 

Souci d’améliorer le plateau technique

A travers l’acquisition de ce scanner pour l’hôpital Fousseyni DAOU de Kayes, le ministre de la Santé était animé par le souci d’améliorer le plateau technique de cet hôpital afin de réduire significativement les références évacuations sanitaires vers Bamako.

Pour ce faire, diverses actions ont été entreprises. Ainsi, l’acquisition du scanner a été inscrite dans le plan de passation des marchés du ministère de la Santé, au titre de l’exercice budgétaire 2018, pour un montant prévisionnel de 600 millions de FCFA, rapporte notre source.

Liant l’acte à la parole, «l’avis d’appel d’offres ouvert n°0001/MSHP – SG du 02 janvier 2018» a été lancé et publié dans les colonnes du Quotidien national «L’ESSOR » dans ses parutions des 18, 19 et 22 janvier 2018 pour sélectionner le fournisseur du précieux appareil.

 

Malgré la volonté de voir l’appareil fonctionner dans quelques mois plus tard dans l’hôpital de Kayes, le retard est devenu inévitable vu que l’appel d’offres ci-haut référencié s’est avéré infructueux  aux termes de l’analyse des différentes offres reçues. En d’autres termes, aucun des prétendants audit marché n’a pu satisfaire aux critères d’éligibilité. Il faut ajouter à cela, un facteur non négligeable : le besoin de la construction au préalable d’un local devant abriter le scanner.  Ces deux facteurs réunis ont imposé de facto la relance de l’appel d’offres pour l’acquisition du matériel en question.

Ainsi, la nouvelle échéance pour l’acquisition du scanner est fixée d’ici à la fin du 1er trimestre de l’année 2019.

D’ores et déjà, sous l’instruction du département de la Santé et de l’Hygiène Publique, les dispositions techniques pratiques ont été prises pour la construction d’un local plus convenable, notamment à travers un appel d’offres ouvert ayant abouti à l’attribution du marché y afférent, pour un montant de plus de 54 millions de FCFA. Selon nos informations, le démarrage des travaux de construction est prévu dans les prochains jours.

Informés de tous ces efforts consentis par les autorités sanitaires, par le gouverneur de la région avec certains membres de la société civile locale, les leaders des manifestants ont décidé de surseoir à leur marche pacifique.

 

Les grandes réalisations de 2018

Par ailleurs, il convient de rappeler, en dépit des restrictions budgétaires, consécutives au contexte sécuritaire tendu dans le pays, plusieurs actions ont pu être menées en faveur de l’hôpital de Kayes. L’on peut citer entre autres : la fourniture de matériels et équipements pour le Pôle mère-enfant pour un montant de plus de 400 millions de FCFA ; l’achat d’équipements et matériels médicaux pour le service ophtalmologie pour un montant d’environ 250 millions FCFA ; l’achat d’équipements pour les services de cardiologie, d’odontostomatologie pour un montant de 69 millions de FCFA ; l’acquisition et l’installation de transformateurs électriques pour plus de 53,5 millions de FCFA ; la fourniture de fluides médicaux à plus de 37 millions FCFA ; la maintenance du réseau des fluides médicaux pour un montant de plus de 24 millions FCFA.

On peut affirmer sans risque de se tromper que le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a consenti plus de 750 millions de FCFA en 2018 pour rendre plus fonctionnel l’hôpital de Kayes pour soulager les populations. Le département a également apporté plus de 100 millions de FCFA pour la prise en charge du gap de salaire de certaines catégories de travailleurs de l’hôpital qui, pourtant jouit d’une autonomie de gestion.

 

Des belles perspectives en 2019

Toujours dans le souci de soulager les populations de la région, à travers l’amélioration du parc hospitalier, il est prévu la réalisation d’un nouvel hôpital de 3è référence à Kayes pour un coût d’environ 20 milliards de FCFA, cela avec l’appui financier du Royaume des Pays Bas. Déjà les deux pays ont signé une convention de financement dans ce sens.

On apprend que le site de construction du futur hôpital a déjà été identifié à Kouloun, sur la parcelle faisant objet du titre foncier N° 14239.

On apprend également que les études de faisabilité ont déjà fait l’objet d’une validation technique par le Comité de pilotage qui s’est tenu le 18 septembre 2018 à Kayes en présence des experts des Pays Bas.

En ce qui concerne les travaux proprement dits, ils pourraient démarrer au courant de l’année 2019.

Il est prévu aussi la réhabilitation de l’ancien site. Les autres actions de renforcement des capacités se poursuivront. Hormis l’acquisition du scanner, plusieurs défis ont été relevés depuis le passage du ministre à Kayes en septembre 2017. Il s’agit entre autres de la fourniture et l’installation de générateurs d’oxygène ; la maintenance des équipements médicaux ; la fourniture de réactifs et consommables médicaux…

Ces réalisations dans le domaine de la santé prouvent à suffisance que la région de Kayes est loin d’être oubliée par les autorités du pays.

Par Sékou CAMARA

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct