Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

France: une affiche géante pour mobiliser sur le sort de l’otage Sophie Pétronin

Cela fait 563 jours que Sophie Pétronin a été enlevée à Gao au Mali. Cette humanitaire âgée de 75 ans est actuellement la seule otage française dans le monde. Mardi 10 juillet à Paris, la présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse, aux côtés de l’ex-otage Ingrid Betancourt et du fils de Sophie Pétronin, Sébastien, a dévoilé un portrait géant de l’otage, affiché sur le boulevard des Invalides, au cœur de la capitale. Une manière de raviver la mobilisation.

Appuyer l’action des gouvernements pour obtenir la libération de Sophie Pétronin. C’est le but des actions lancées par la région Île-de-France. Vidéos dans les transports en commun, sensibilisation pendant les festivals d’été, et enfin cette immense affiche, au cœur de Paris. Pour Valérie Pécresse il s’agit avant tout de faire du bruit.

« Ce que nous souhaitons, c’est faire passer un message sur la personnalité de Sophie Pétronin, sur son engagement humanitaire sur le fait que la détenir est contraire aux intérêts du Mali, c’est contraire aux intérêts des Maliens. Et puis nous voulons aussi mobiliser toutes les énergies pour la retrouver et la faire revenir. »

Alerter et mobiliser

Mobiliser toutes les énergies, cela passe aussi par la société civile au Mali. La présidente de l’association SOS Otages Ingrid Betancourt a appelé les Maliens à construire des comités de soutien et a insisté sur l’importance de la mobilisation pour l’otage.

« On est ouvert à toutes les possibilités pour résoudre cette situation, mais je crois que c’est surtout avec le soutien des Français et des Françaises que nous arriverons à toucher les cœurs et à débloquer cette situation. Je veux aussi lancer un message à Sophie, lui dire que nous l’aimons, que nous l’attendons et que très vite elle va être à nos côtés. »

Un numéro de téléphone

Sébastien Chadaud-Pétronin a également partagé un numéro de téléphone pour quiconque détiendrait des informations. Le fils de Sophie Pétronin s’est montré plus optimiste que par le passé. « J’ai l’impression qu’on est en train d’attirer l’opinion publique et il faut qu’on s’unisse, tous ensemble, sans trop se poser de questions pour avant tout la sortir de là et la ramener. »

Anonymes, artistes, Sébastien Chadaud-Pétronin accueille toutes les bonnes volontés. Tout en attendant, peut-être, d’être reçu par Emmanuel Macron.

RFI

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct