Regarder ORTM sur vos téléphones et tablettes

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

FOCUS : Mahamane Baby, pressenti PDG du PMU-Mali

Selon plusieurs sources concordantes proches du Rassemblement Pour le Mali, l’ancien ministre Mahamane Baby serait pressenti comme le prochain Président directeur général (PDG) du Pari Mutuel Urbain (PMU) dans les jours à venir.

 mahamane-baby-ministre-emploi-formation-professionnelle-mali

Les mêmes sources sont unanimes à dire que l’ancien ministre de la Formation professionnelle serait avare. Il ne ferait pas l’affaire des tisserands affirment certains barons du parti. Cependant, d’autres noms circulent qui ne sont pas militants du RPM. Le PMU-Mali est la vache laitière des régimes successifs de notre pays.

 

Assemblée nationale du Mali au cœur d’un trafic de visas vers l’Europe

Depuis 1992 (date de la mise en place de la première législature de la  troisième République jusqu’à ce jour de 2017, notre Parlement est au cœur d’un trafic de visas. La pratique est montée et  entretenue par les dés (honorables) députés. L’Assemblée nationale serait le nid de délinquants de tous acabits qui ne reculent devant rien pour s’enrichir.

Lorsque le Parlement est composé d’opérateurs économiques, il devient un centre de business. C’est le cas aujourd’hui. On vote les lois d’affaires, on organise des voyages d’affaires. Qui dit mieux !

 

Crise malienne et l’ONU: Quand les forces onusiennes livrent les soldats maliens à la tuerie

A défaut de privatiser l’armée malienne, nos soldats sont livrés à des attaques djihadistes malgré la présence des forces onusiennes. Si le  président IBK ne songe pas à mettre fin à la présence des forces onusiennes (MINUSMA) et françaises (Serval devenu Barkhane) d’ici la fin du mandat présidentiel, il n’y aura plus de soldats au Mali; le camp militaire de Kati disparaitra pour ne plus faire «peur» aux  pseudo-démocrates. Ainsi l’armée malienne sera «privatisée» pour le bonheur de certains démocrates. Les forces Barkhane et de la MINUSMA prendront le relais.

 

Emmanuel Macron devient président de la République française à 39 ans: trop de bruits autour de l’âge du plus jeune président Français

Sa jeunesse n’aura aucune répercussion sur le changement de politique en direction de l’Afrique. Sur ce plan, l’Afrique a donné l’exemple : le lieutenant Moussa Traoré a accédé au pouvoir à trente deux (32) ans au Mali ; Mouammar Kadhafi en Libye à vingt sept (27) ans, Thomas Sankara à trente six (36) ans ; Albert Omar Bongo à trente deux (32) ans ; Idriss Deby quarante quatre (44) ans.

Les jeunes n’ont apparemment rien changé dans leur pays. Ceux qui ont essayé d’opérer des changements dans leur pays y ont laissé leur vie. C’est ça le revers de la Françafrique, un système qui ne change pas de politique en Afrique même si la France change de président. Soit-il jeune.

 

 

POINT DE MIRE : Donatisme

Mouvement né en Afrique au IVème siècle sous l’impulsion de l’évêque de Numidie Donat. Il prétendait incarner la pureté de l’Eglise face aux reniements dont s’étaient rendus coupables de nombreux chrétiens lors des grandes persécutions de Dioclétien. Dénoncé comme hérétique, le Donatisme fut vivement combattu.

 

SAGESSE BAMBARA 

«Un tas d’ordures, ce n’est pas un charbon allumé. Se dit d’une chose qui ne vaut rien.»

 

IL A DIT :

«J’ai peur  du petit (faisant allusion à Ras Bath) qui insulte sur les ondes les personnalités du pays. J’ai peur qu’il ne soit en possession d’un de  mes dossiers», Dr Boulkassoum Haidara président du CESC.

 

 

Source: L’Inter de Bamako

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct