Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Eradication du glaucome au Mali : AMLG sensibilise autour de la maladie

L’Association Malienne pour la Lutte contre le Glaucome (AMLG) avec le financement de Lions Club, a organisé une journée de sensibilisation et de dépistage du glaucome qui est en phase de devenir la 2ème cause de la cécité au Mali. C’était le mardi dernier à la Maison des Aînés.

La journée a enregistré la présence du Secrétaire général de l’association, Alassane Minkéilou Maïga, Pr Lamine Traoré, Coordinateur national du Programme de santé oculaire et les personnes atteintes de la maladie.

Le glaucome est une maladie oculaire qui touche surtout les personnes de plus de 45 ans. Il est dû à une montée de la pression oculaire entraînant une atteinte du nerf optique (qui envoie les informations visuelles  au cerveau) et du champ visuel. Deux formes de glaucome existent. Il s’agit du glaucome à angle ouvert, le plus fréquent et du glaucome par fermeture de l’angle.

Selon le Secrétaire général de l’association, Alassane Minkéilou Maïga, cette activité qui s’inscrit dans le cadre du mois de la solidarité, a pour objectif de sensibiliser, d’informer et de communiquer autour de la maladie, de faire en sorte que les gens viennent vite se faire dépister et connaître leur statut pour ne pas perdre la vue. « L’objectif, c’est juste la sensibilisation, appeler les gens à vite venir vers le dépistage précoce du glaucome. Il ne faut pas attendre que les gens se rendent compte de leur glaucome eux-mêmes, qu’ils viennent vite voir s’ils ont ou pas le glaucome. C’est pratiquement la deuxième édition sinon chaque année nous célébrons la journée mondiale de lutte contre le glaucome le 12 mars de chaque année », a-t-il expliqué.

Parlant du niveau de gravité de cette maladie au Mali, M. Maïga dira que les statistiques disponibles sont des exemples qui montrent que le glaucome fait des ravages. « Pratiquement au niveau de l’association, il n’y a pas une seule semaine sans que quelqu’un nous appelle pour nous dire qu’il est victime de glaucome. C’est pour vous dire que le glaucome a aujourd’hui atteint des proportions énormes ».

Le Secrétaire général de l’AMLG a profité de l’occasion pour lancer un appel aux plus hautes autorités et aux partenaires à venir en aide aux personnes atteintes de glaucome, à faire en sorte que dans la politique du gouvernement, cette maladie soit prise en compte, que les médicaments coûtent moins chers, que le plateau technique soit assez fourni pour que les gens puissent se faire dépister facilement partout au Mali. « Il  faut se faire dépister pour savoir si on a le glaucome sinon la maladie va toujours continuer à faire du mal et le jour où on s’en rend compte, c’est déjà trop tard ».

Bintou Diarra

 

Source: lechallenger

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct