Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

En un mot : Sécurité droguée

Derrière les revendications séparatistes, il y a un enjeu économique, j’allais dire criminel, empêchant la partie septentrionale du Mali de redevenir un havre de paix. Les raisons du chaos dans lequel est plongé notre pays sont surtout liées au narcotrafic, qui ne fait pas dans la dentelle.

Pas besoin d’être un spécialiste en sciences divinatoires pour dire que la cause profonde de l’insécurité a pour nom le cancer de la drogue qui n’est plus traité comme il se doit depuis le scandale impuni d’”Air Cocaïne”. Tant et si bien que des quartiers au Mali portent fièrement le nom de “Cocaïne City” pour démontrer la criminalisation de notre économie nationale.

Et pourtant, cette drogue vient d’autres pays. Elle traverse le Sahel occidental jusqu’à sa destination finale, passant par le Centre du Mali, le Niger, le Tchad… Quel homme politique ignore cette réalité ? Croient-ils pouvoir encore nous berner en nous faisant croire qu’ils régleraient la question sécuritaire comme sur un coup de baguette magique une fois à Koulouba ?

Le mal est trop profond et nécessite plutôt la conjugaison des efforts en lieu et place des quolibets et railleries servis à longueur de journée. Toujours est-il qu’une campagne basée sur l’insécurité comme cause de l’incurie du régime en place serait fatale au bénéficiaire de l’alternance annoncée au pouvoir.

DAK

source: L’indicateur du Rénouveau

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct