Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Dr Choguel Kokalla Maïga à la clôture du 6ème congrès du MPR : Ni majorité ni opposition en période transitoire !

Accusé par ses adversaires politiques d’être en train de diviser les Maliens, le premier ministre de la Transition, Dr Choguel Kokalla Maïga a profité de la clôture du 6ème congrès de son parti, le Mouvement Patriotique pour le Renouveau, pour préciser qu’il travaille plutôt au rassemblement des Maliens. Pour lui, il ne devrait y avoir ni opposition ni majorité en période transitoire.

Tous les Maliens sont traités sur le pied d’égalité. Les autorités de la transition travaillent dans une très grande inclusivité. C’est en tout ce qu’a expliqué le premier ministre de la Transition aux militants de son parti, le MPR.

Il a profité également de cette tribune pour démentir les accusations selon lesquelles il est en train de diviser les Maliens. « D’aucuns me prêtent l’intention de diviser les Maliens, en limitant les forces du changement au seul M5-RFP, faisant des autres, particulièrement les tenants de la majorité présidentielle renversée, le courant de l’inertie », a-t-il regretté avant de préciser que telle n’est ni sa lecture ni son intention.

Ni opposition Majorité ni opposition en période transitoire

Même si certains partis et groupements politiques agissent comme une opposition politique et d’autres commune une majorité, le premier ministre estime qu’il n’y a ni majorité ni opposition pendant la transition. « Pour nous, en période de transition, il n’y a ni majorité ni opposition », a affirmé Dr Choguel Kokalla Maïga. Selon lui, le Mali, en cette période, a un objectif à atteindre, assouvir trois besoins : un besoin de sécurité, un besoin de justice, un besoin de réformes politiques et institutionnelles. « Tous ceux qui s’inscrivent dans cette dynamique de résorption de la crise multidimensionnelle qui nous assaille : crise institutionnelle, crise sécuritaire, crise scolaire, crise sociale, crise morale, tous ceux-ci, dis-je, appartiennent aux forces du changement qu’ils aient été ou non militants de la majorité présidentielle ou de l’opposition au régime déchu. Seuls s’auto-excluent ceux qui s’échinent à vouloir mettre des entraves à la marche en avant des forces vives », a déclaré le premier ministre Maïga.

Par ailleurs, il faut préciser que Dr Choguel Kokalla Maïga a été réélu président du Mouvement patriotique pour le renouveau. « Vous m’avez renouvelé votre confiance en me reconduisant au poste de Président. Je vous en remercie et prie Allah Le Tout Miséricordieux de me donner la possibilité de mériter cette confiance », a-t-il déclaré face aux congressistes.

Le chef du gouvernement a, par la suite, précisé que son parti ne transige pas avec la loyauté et la fidélité à ses engagements, ni hier ni aujourd’hui ni demain.

Boureima Guindo

Source: LE PAYS

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct