Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

DEVELOPPEMENT INDUSTRIEL AU MALI : Le ministre Mohamed Ag Ibrahim avec la presse

Le ministre du Développement industriel a échangé mardi avec la presse sur la vision présidentielle du développement industriel au Mali. « Il faut une transformation structurelle de notre économie pour plus de valeur ajoutée et d’emplois-jeunes », a dit le ministre.

ministre developpement industriel Mohamed Aly Ag Ibrahim

Le président de la République a évoqué dans son programme de société que notre pays souffre de l’exportation de ses produits. « Nous pensons qu’il est grand temps que nous songions à les transformer sur place, in situ, pour que ce faisant, les déperditions soient moindres. Nous avons le devoir impérieux d’accompagner les capitaines d’entreprises et nous les accompagnerons ».
Pour sa part le ministre, Mohamed Ag Ibrahim, estime que l’industrie est la voie incontournable pour une nation de réussir son développement socio-économique
A l’entendre, disposer de ressources naturelles fabuleuses ne suffit pas. Pour en profiter utilement et dignement, il faut se donner les moyens de les transformer substantiellement, afin de créer des richesses, de générer des emplois durables et de peser lourdement dans les échanges internationaux, a-t-il expliqué.
Il parlé de nombreuses activités effectuées dans le cadre de la mise en œuvre de cette vision du président de la République. Toutefois, le ministre a fait comprendre que l’industrie n’est pas un acte d’aujourd’hui pour un résultat de demain.
Selon lui, aujourd’hui, les gens ont compris que pour réussir notre développement économique il faut passer par la transformation de nos produits locaux, dit-il. Il se réjouit d’avoir assisté et accompagné les industriels.
Tout en évoquant certaines situations résolues depuis son arrivée dont le cas de l’Agence de la zone industrielle qui a connu une période de difficultés. A l’en croire, son département a reconnu ladite difficulté et a pris l’engagement de faire tout son possible, afin de sortir l’agence de cette difficulté. On ne peut pas faire de l’industrie sans une zone industrielle, a-t-il déclaré. A ses dires, il y a certaines unités dont la réouverture tient à cœur le président de la République.
Ibrahima Ndiaye

 

Source: lesechos

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct