Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Décentralisation et fiscalité locale: le ministre Alassane Ag définit les priorités

Dans le cadre de ses prises de contact avec les services rattachés de son département, le ministre de la Décentralisation et de la fiscalité locale, Alassane Ag MOHAMED MOUSSA, a rendu visite, hier, à deux directions : la DGCT (Direction générale des collectivités territoriales) et la DNFCT (Direction de la fonction publique des collectivités territoriales) qui partagent les mêmes locaux à l’ACI 2000. Au cours de cette sortie, le chef du département a visité les locaux et recueilli les préoccupations du personnel.

Alassane Ag mohamed moussa ministre Decentralisation fiscalité locale conference

Le ministre, Alassane Ag MOHAMED MOUSSA, accompagné des membres de son cabinet, a été accueilli à son arrivée par le directeur général des Collectivités territoriales, Abdrhamane CISSE, et son homologue de la Fonction publique des Collectivités territoriales, Aly FOFANA, en présence du personnel des deux directions.
Au terme de cette visite, Alassane Ag MOHAMED MOUSSA a souligné que cette visite était essentiellement une visite de prise de contact pour s’enquérir des conditions de travail du personnel de ces deux directions.
De ses propos, il ressort que la DGCT et la DNFCT travaillent dans des conditions très difficiles qui contrastent avec l’importance de leur mission dans le bon fonctionnement des collectivités territoriales (CT).
Selon lui, ces deux directions ont la lourde charge d’encadrer les CT, de faire leur suivi et évaluation. De ce fait, elles ont une mission fondamentale pour le développement socio-économique des CT. Car, a expliqué le ministre, qui dit CT dit développement à la base. Il s’est dit convaincu que l’avenir de notre pays, c’est la décentralisation à travers la promotion des Collectivités. Il s’agit, selon lui, d’avoir des Collectivités efficaces et correctement fonctionnelles.
Il s’est engagé à faire des efforts pour bien équiper ces deux structures, les mettre dans des locaux convenablement opérationnels et adéquats.
Cette visite a aussi permis de constater que les deux directions font face à un problème crucial de salles informatiques ainsi que de salles d’archivage. De même, il s’est rendu compte de l’exiguïté des locaux et du nombre insuffisant du personnel.
Mais, la principale préoccupation demeure avant tout le manque de ressources financières nécessaires au bon fonctionnement des deux directions, voire des collectivités. C’est la raison pour laquelle, a-t-il expliqué, on a mis l’accent sur le volet de la fiscalité locale dans la nouvelle dénomination de son département.
Pour ce faire, il faut améliorer le recouvrement des taxes destinées aux CT. De même, il s’agit de trouver les voies et moyens pour élargir l’assiette fiscale de ces CT.
En plus de ces deux aspects, le chef de département prône l’amélioration de la gestion financière des CT. Éventuellement, il faudrait améliorer la préparation et l’exécution du budget des Collectivités.
Pour répondre aux besoins de locaux, il a annoncé la création d’un hôtel de la décentralisation qui regroupera tous les services et structures rattachés relevant de son département.

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Source: info-matin.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct