Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Semaine européenne sur les changements climatiques: la délégation de l’UE visite la centrale hybride de N’tjiba

Dans le cadre de la commémoration de la semaine européenne sur les changements climatiques, couplée au 60e anniversaire du Traité fondateur de l’UE, la Délégation de l’Union européenne dans notre pays a effectué, hier jeudi 29 juin, une visite sur le mini réseau hybride de Faladié, chef-lieu de la commune rurale de N’Tjiba, dans le cercle de Kati et procédé à la plantation de 60 arbres à titre symbolique.

reboisement-changement-climatique-foret-plantation-arbre-village-brousse-mali

Le thème retenu pour ces deux évènements majeurs était : ‘’aidons le climat, protégeons nos forêts, optons pour les énergies renouvelables’’.
La délégation était conduite par Cécile Tassin PELZER, chef de coopération de la Délégation de l’UE dans notre pays. Outre les représentants de l’Union européenne, elle comprenait des représentants des structures nationales impliquées dans la lutte contre les changements climatiques.
La délégation a été accueillie en grande pompe par les notabilités du village de Faladié, les maires des communes de N’Tjiba et communes environnantes et une grande foule.
Dans ses mots de bienvenue à la délégation, le représentant du chef de village de Faladié, Nouhoum TRAORE, a exprimé la joie et la reconnaissance de la population pour l’électrification de leur localité. Ce qui a contribué fortement à changer leur mode de vie.
Le maire de la commune rurale de N’Tjiba, Sekou DIALLO, a remercié l’Union européenne pour ses actions concrètes au profit de la commune. Il a témoigné qu’avant la réalisation de la centrale hybride à Faladié, la population n’avait pas accès à l’électricité et que le vol était très fréquent dans le village à cause du manque d’éclairage public. Aujourd’hui, se réjouit-il, la majorité de la population de Faladié a accès à la lumière, à l’eau glacée, dort sous les ventilateurs…
L’élu communal a enfin informé que malgré les efforts fournis, beaucoup reste à faire ; d’autant plus qu’une grande partie de la population est encore dans le besoin d’électricité. La réalisation présente ne permettant pas encore de satisfaire totalement la demande en électricité.
La chef de Coopération de la délégation de l’Union européenne au Mali, Cécile Tassin-PELZER, a affirmé que cela fait deux ans que les institutions de l’Union européenne et les États membres se coordonnent, à travers le monde, pour soutenir l’Accord de Paris qui rassemble des pays du monde entier pour lutter contre le réchauffement climatique. Ainsi, précise-t-elle, le Mali, comme tant d’autres pays de par le monde, a annoncé ses objectifs et ses priorités en matière de lutte contre les changements climatiques.
«Il est maintenant important que ces objectifs se traduisent en actions concrètes. Or les changements climatiques sont l’affaire de tous. Le gouvernement, mais aussi les entreprises, la société civile, les régions, les collectivités, les communes et la population ont tous un rôle important à jouer », a affirmé Cécile Tassin PELZER.
Elle a indiqué que l’électrification rurale est une priorité pour le développement des communes et que le choix d’une source énergétique renouvelable est un engagement en faveur de la protection de l’environnement et de participer à l’effort mondial de lutte contre les changements climatiques.
La chef de la délégation a insisté en disant que c’est en agissant ensemble que nous réussirons à atteindre le niveau d’ambition fixé et que nous répondrons aux attentes des générations futures.
La délégation de l’UE a profité de cette journée pour fêter le 60e anniversaire du Traité fondateur de l’Union européenne, à savoir le Traité de Rome. Afin de rester dans le domaine de la lutte contre les changements climatiques, elle a procédé à la plantation de 60 arbres pour mettre en évidence le rôle de l’arbre dans le cadre de la préservation des ressources naturelles et de l’atténuation des changements climatiques.
Soulignons que le réseau installé à N’Tjiba est basé sur une mini centrale photovoltaïque d’une puissance installée de 50 kWc couplée à un générateur diesel de 30 KVA et fournissant de l’électricité 18h sur 24h. A ce jour 135 connexions au réseau alimentent en électricité des ménages, des boutiques et des centres sociaux (cliniques, écoles, radios…).
Elle a également permis la mise en place d’un éclairage public facilitant la vie nocturne et améliorant la sécurité de la population.
La mise en place de ce réseau électrique est financée de manière conjointe par la commune de N’Tjiba, l’opérateur de la centrale (ACCESS SA) et le programme «Energising Development» (EnDEV). EnDEV est un programme multi-bailleurs auquel participent 4 pays européens (Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni et Suède). Il s’agit donc à la fois d’un bel exemple d’appui européen dans la mise en œuvre de la Contribution déterminée au niveau national, mais surtout d’un modèle d’engagement dynamique des communes dans le développement durable et l’intérêt des citoyens. Cet engagement de la commune montre clairement que le processus de décentralisation dans notre pays va de l’avant.

PAR MODIBO KONE

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct