Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

COVID-19 : Le RJDM tient sa promesse et alerte contre la pandémie

En août dernier lors d’une vaste campagne de distribution de masques, initiée par le Regroupement de Jeunes pour le Développement du Mali (RJDM), le chef de quartier de Daoudabougou Adama Sangaré, a demandé des masques pour son vestibule qui reçoit des invités tous les jours. Ce jour, Anna Fatoumata Maïga Vice-présidence du RJDM a promis et la semaine passée, elle a ténu sa promesse en offrant des cartons de masques au vestibule de Daoudabougou. Elle a aussi alerté sur l’existence de la maladie à Covid-19 et invite à plus de précaution contre cette maladie.

 

Distribuer des masques, sensibiliser sur les mesures préventives et surtout alerter, telles sont les missions que le RJDM s’est fixé depuis la propagation de la pandémie à Covid-19 dans le monde, en Afrique et au Mali. L’association a, plusieurs fois, procédé à des distributions de masques et autres matériels de protection contre la Covid-19.

 

Comme promis en août dernier dans le vestibule de Daoudabougou, la vice-présidente a remis des cartons des masques au chef de quartier Adama Sangaré. Après la remise, les responsables du RJDM ont alerté sur l’existence de la pandémie dans le monde et au Mali.

La maladie continue de faire ravage dans le silence. Même si les gens ont tendance, à l’oublier par la hausse de la négligence des mesures de barrières, le lavage des mains et le port des masques, il ne faut pas qu’on oublie, la Covid-19 existe toujours et tue des gens , a expliqué Anna Fatoumata Maïga.

Pour sa part, le chef de quartier s’est étonné de revoir les responsables tenir leur promesse. D’habitude les gens nous disent qu’ils reviendront après nos doléances, mais jamais ils ne reviennent. Moi j’avais oublié car je n’espérais plus les revoir. Vraiment je suis content et je les remercie d’abord pour avoir tenu leur promesse et l’aide qu’ils nous apportent dans la lutte contre la maladie à Covid-19, a laissé entendre, Adama Sangaré, Chef de quartier de Daoudabougou.

Nous aussi remercions le chef de quartier. Il est un père et sa doléance en août passé était une réelle nécessité. Nous aurions voulu venir plutôt mais les aléas de la vie ont dû nous retarder et on avait d’autres activités à mener aussi. Donc pour nous, c’est un devoir que nous accomplissons. Rien ne vaut la santé. C’est un peuple en vie et en bonne santé qui peut construire une grande nation. Unissons-nous contre Covid. Ne baissons jamais la garde, a conseillé, la 1ère  vice-présidente, Anna Fatoumata.

Koureichy Cissé

Source: Mali Tribune

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct