Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

CONSÉQUENCES DU COVID-19: L’Assemblée Nationale boucle ses portes !

Le covid 19 s’est invité à Bagadadji avec la contamination d’une figure de l’hémicycle. Situation qui donna naissance à d’importantes mesures pour contenir les lieux ; Ce qui rend l’endroit inaccessible pour un moment.

La 3ème personnalité de Bagadadji a informé sur les réseaux sociaux avoir été atteinte du virus maudit. Une décision qui a conduit la hiérarchie à prendre des dispositions parmi lesquelles l’interdiction des lieux au grand public. Les visiteurs n’ont donc pas leur place du côté du Parlement.
A travers une série de mesures, le président Issiaka Sidibé a pris ses responsabilités. Les groupes parlementaires et commissions sont fermés jusqu’à nouvel ordre. Ce qui permet donc de désinfecter les lieux mais aussi mettre en place des dispositions fortes. On peut citer le port du masque désormais obligatoire dans l’enceinte du Palais de Bagadadji et le lavage des mains. Un système de rotation du personnel est désormais effectif pour une réduction effective dans les bureaux. Ce qui amène à une interdiction aux personnes étrangères à l’Assemblée, sauf celles qui y vont pour un cadre professionnel.
Si l’entourage immédiat du cas positif déclaré fut invité à rallier le service médical pour des contrôles préventifs, le patron du perchoir insistera sur un dépistage. Et désormais, c’est le service minimum : 40 députés siègent pour évacuer les affaires courantes.
Des pays de la sous-région ont anticipé au sortir d’élections dédiées au renouvellement de leur Législature. Tenant compte du contexte sanitaire, la Guinée pourrait inspirer le Mali. Organisant les législatives le 22 Mars dernier, soit une semaine avant les nôtres, ce pays frère a publié une annonce à l’endroit des nouveaux élus : ils sont sommés de rejoindre les services médicaux du Parlement afin de se faire dépister. Une décision gouvernementale obligatoire pour pouvoir être pris en compte lors de la prochaine législature.
Plusieurs des honorables Guinéens ont d’ailleurs publié sur Facebook avoir pris part au dit test. Ils n’ont pas hésité à déclarer pour l’ensemble être négatifs car aucun des 114 élus n’a été testé positif. Contrainte similaire devrait prendre forme au pays du Diatiguiya pour que le peuple soit situé sur l’état de santé de ses élus. Une formalité qui pourrait rassurer le peuple surtout que le covid-19 a eu raison d’au moins 2 députés.
Vivement donc la réouverture de l’Assemblée même si cela prendra du temps puisque l’épisode du second tour, risque de perdurer. Beaucoup y jouent leur avenir et les réclamations ou requêtes judiciaires seront légion !

 

Source: Le Point du Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct