Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Concours directs de recrutement dans la Fonction publique 2017 -Plus de 23 000 candidats pour 814 emplois

Les épreuves des concours directs de recrutement dans la Fonction publique d’Etat démarrent ce samedi 4 novembre et se poursuivent jusqu’au 12 novembre. A Bamako, elles se dérouleront aux Lycées Askia Mohamed et Notre Dame. Ils sont au total plus de 23 000 candidats pour les 814 emplois à pourvoir dans toutes les catégories (A, B2, B1 et C).  

lancement concours fonction publique candadats

C’est en principe ce samedi 4 novembre que les épreuves des concours directs de recrutement dans la Fonction publique démarreront dans les différents centres de Bamako et des régions de Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti et Gao. Et ce jusqu’au 12 novembre. Du côté du département du Travail et de la Fonction publique, toutes les dispositions sont prises pour que ces concours puissent se dérouler dans les meilleures conditions possibles et dans la transparence. Sur les 814 postes à pourvoir, il y a au total plus de 23 000 candidats pour ces concours. La réception des dossiers de candidature avait commencé depuis le 18 septembre 2017 et a pris fin le 17 octobre dernier. Ces concours concernent toutes les catégories (A, B2, B1 et C) et presque tous les cadres de la Fonction publique d’Etat. Il s’agit de l’Administration générale, l’Action sociale, les Arts et la Culture, l’Agriculture et le Génie rural, l’Industrie et les Mines, les Services économiques, les Eaux et Forêts, l’Elevage, l’Informatique, l’Information et l’Audiovisuel, les Affaires étrangères, la Statistique et la Santé.

Rappelons que les Arrêtés interministériels N°2017- 0706/Mtfp-Mef-Sg du 22 mars 2017, N°2017-1903-Mtfp-Mef-Sg du 14 juin 2017 et N°2017-2967/Mtfp-Mef-Sg du 8 septembre 2017 ont fixé les emplois à pourvoir par voie de concours directs de recrutement dans la Fonction publique d’Etat au titre de l’exercice budgétaire 2017 à 814 emplois. Il s’agit de 331 pour le secteur de la Santé, 195 pour le secteur du Développement rural et 288 pour les autres secteurs de l’Administration publique.

Il faut noter que 46 emplois sont réservés au recrutement par la voie de l’Ecole nationale d’administration (Ena). Ce qui fait un total de 860 emplois dont la masse salariale globale annuelle est de 1 862 555 168 Fcfa. Selon l’un des responsables du département du Travail et de la Fonction publique, ces montants correspondent aux salaires des nouveaux agents à recruter.

Comme l’a déclaré la ministre du Travail et de la Fonction Publique, Mme Diarra Racky Talla, lors d’une rencontre avec la presse, “le recrutement de fonctionnaires, c’est l’engagement par la Fonction publique de nouveaux agents en vue d’occuper, au sein des services publics de l’Etat, les emplois administratifs permanents”. L’objectif essentiel du recrutement au niveau de la Fonction publique d’Etat, dira-t-elle, est de pourvoir aux vacances d’emploi dans les services publics. Il s’agit donc de répondre aux besoins en personnel de l’Administration pour son bon fonctionnement.

Et le recrutement dans la Fonction publique est régi par les dispositions de la Loi N°02-053 du 16 décembre 2002, modifié, portant Statut général des fonctionnaires et de ses textes d’application. Depuis 2014, les concours directs de recrutement dans la Fonction publique se sont régulièrement déroulés, selon le ministre Racky Talla, conformément aux promesses de campagne du président Ibrahim Boubacar Kéïta d’offrir à la jeunesse malienne 200 000 emplois pendant son quinquennat. De 2014 à 2016, il a été recruté au titre des concours de la Fonction publique au total 3 217 fonctionnaires dont 1 036 en 2014, 1095 en 2015 et 1086 en 2016.

Ce qu’il faut retenir, c’est que l’effectif actuel des fonctionnaires en activité est de 41 911 dont 14 758 femmes.  Il s’agit de 15 707 agents de la catégorie A, 13 102 agents de la catégorie B2, 6 348 agents de la catégorie B1 et 6 754 de la catégorie C. Ils sont au total 1 882 fonctionnaires qui seront admis à faire valoir leurs droits à la retraite à compter du 1er janvier 2018. Parmi lesquels figurent 695 agents de la catégorie A, 940 de la catégorie B2, 156 de la catégorie B1 et 91 de la catégorie C.                       A.B. HAÏDARA

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct