Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Concours direct de recrutement des professeurs assistants dans la fonction publique : De forts soupçons de magouille au ministère de l’enseignement supérieur

Près de 4 mois après la tenue du concours de recrutement direct de 326 assistants de l’enseignement supérieur, les candidats attendent toujours les résultats. Pendant ce temps, certains parmi eux jugulent déjà succès. Ils n’hésitent pas à dire à leurs camarades qu’ils sont admis au concours sans que les résultats ne soient connus. Ce qui fait que nombreux sont les candidats à émettre du doute sur la sincérité de ce concours. Certains nous rapportent des informations accablants madame le ministre de l’enseignement supérieur et son cabinet.

assetou-foune-samake-ministre-enseignement-superieur-recherche-scientifique

En effet, d’après nos informations, il y a de forts soupçons de magouille autour de ce concours. Plusieurs candidats accusent déjà la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Assétou Founè Samaké Migan, de vouloir soudoyer les postes mis en compétition. Ils s’interrogent pourquoi la proclamation des résultats prend autant de temps ? Pour les habitués de ce concours, jamais les  résultats n’ont pris un tel temps pour être diffusés.  Selon eux, il n’y a jamais eu deux mois entre la tenue des examens et la proclamation des résultats.

Pour rappel, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, en application de l’arrêté interministériel du n°2017-0694/MESSRS du 21 mars 2017, a lancé le 30 mars, par communiqué n°2017-0000010/MESRS-SG, un concours direct de recrutement de 326 assistants de l’enseignement supérieur dont 133 à pourvoir sur titre et 193 par voie de concours.

Les examens desdits concours se sont déroulés le 21 Mai 2017. Selon de sources dignes de foi, depuis cette date, les copies ont été corrigé et la commission de validation des résultats transmis son rapport au cabinet de Madame la ministre de l’enseignement supérieur. Seulement : selon nos sources, madame ne souhaite pas publier les résultats les mains vides. Nos sources indiquent qu’au lieu de diffuser les résultats, la ministre et son cabinet, seraient en train d’appeler « les admis pour leur proposer des paiements de sommes allant de 2 millions à 3 millions pour figurer sur la liste définitive des admis ». Aux dernières nouvelles, il semble que des candidats s’activent pour faire barrage à un tripatouillage des résultats en attaquant l’Etat en justice.

Pour vérifier ces informations, nous avons plusieurs fois tenté, depuis la semaine dernière, de rencontre madame la ministre de l’enseignement et de la recherche scientifique, en vain. Nous avons tenté de la joindre au téléphone et envoyé un message, sans succès.

Youssouf Bamey

 

La Lettre du Peuple
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct