Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Commerce et Industrie au Mali : Les grandes ambitions de Youssouf Bathily

Le président de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM), Youssouf Bathily a de grandes ambitions pour l’épanouissement du monde des affaires. Il a réaffirmé sa volonté pour le secteur au cours de la 4ème assemblée générale de l’institution consulaire de son mandat, le jeudi dernier.

« Nous avons réalisé beaucoup de choses au cours de notre mandature, mais nous sommes sûrs qu’avec l’accompagnement de tous, nous pouvons faire mieux et plus», confie le président Bathily. Un peu plus tôt, il soulignait, lors de son propos introductif de la cérémonie d’ouverture de l’Assemblée générale,  la nécessité de jeter un regard rétrospectif sur les réalisations au cours des trois ans de la mandature 2015-2020. A ce titre, M. Bathily a indiqué qu’au début de son mandat, il avait des grandes ambitions, particulièrement dans le domaine des infrastructures pour soutenir les entreprises. Parmi ces infrastructures inscrites dans son plan de mandature, il cite, entre autres, la construction des sièges des délégations régionales ; la réalisation d’équipements marchands ; le renforcement du parc des expositions de Bamako ; la réalisation de ports secs sur les principaux corridors (Kayes et Sikasso) ; la poursuite et la construction de l’Institut Consulaire d’Etudes et de Formation (INCEF) et le Centre d’Apprentissage et de Maintenance industrielle.

Concernant la construction des sièges des délégations régionales, Youssouf Bathily rappelle la finition et l’inauguration des sièges de Kayes, Koulikoro et Ségou. Pour ceux de Tombouctou et de Gao, il rassure que les chantiers seront achevés en 2019.

Au plan des équipements marchands, le président se réjouit de la finition des travaux du marché moderne de Darsalam. Il annonce l’achèvement des marchés de Sibiribougou en commune IV du district de Bamako et la construction de deux nouveaux marchés en communes V et VI, à Koulikoro, Mopti et la rénovation du marché de Sikasso.

En guise de perspectives, le président de la CCIM envisage le renforcement du Parc des expositions de Bamako en le transformant en un véritable centre multifonctionnel qui comprendra un parc des expositions, des molles, des hôtels, des parcs de loisir et autres. Il y sera construit une superficie d’environ 50 ha pour un coût de 20 milliards FCFA, dont la demande de mise à disposition a déjà été faite au président de la République.

Quant à la construction de ports secs dans les régions de Kayes et Sikasso, M. Bathily s’est dit persuadé qu’ils contribueront beaucoup au processus de transit, la réduction des coûts et amélioreront fortement la fluidité du trafic en favorisant également l’accroissement des recettes douanières.

Pour lui, il a été élu sur la base d’un programme et à la fin, il devra rendre compte à ses mandants.

Cependant, le président déplore que malgré ses grandes ambitions, la CCIM reste confrontée à un manque d’espace pour la réalisation de tous ces investissements. D’où son appel pressant au gouvernement pour son accompagnement.

Partant, Youssouf Bathily a annoncé la tenue en fin 2019 de la 13ème édition de la Foire d’exposition internationale de Bamako (FEBAK).

La diplomatie commerciale

Sur le plan international et dans le cadre de sa mission d’assistance aux acteurs du secteur privé, le président Bathily estime que la CCIM envisage, en 2019, d’organiser plusieurs missions économiques et commerciales au niveau national et international afin de montrer au monde la vraie image du Mali. C’est dans ce cadre qu’il soutient que son institution a organisé du 10 au 17 février une mission économique et commerciale à Séoul, en République de Corée, avec la participation d’une quarantaine d’opérateurs économiques. Ce genre de rencontre, selon lui, permet à la CCIM de jouer sa partition dans la diplomatie en vendant une très bonne image du pays par la présentation de ses opportunités d’investissements, ses atouts et ses créneaux porteurs. Sur la même lancée, il se félicite de la signature, le 23 février à Bamako, d’un accord de partenariat entre la CCIM et la Chambre des métiers de Vendée (France), lors de la visite du Premier ministre Edouard Philippe.

A sa suite, les ministres du Commerce, de la Concurrence et son homologue en chargé de l’Industrie et de la Promotion du Secteur privé ont réaffirmé la disponibilité du gouvernement à soutenir et accompagner les nobles ambitions de la CCIM pour le rayonnement et la réalisation de la vision du président de la République pour le secteur privé.

Harber MAIGA

Source: Azalaï Express

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct