Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Comité mixte de coopération militaire Mali-Algérie: l’évaluation des défis communs

La coopération militaire entre le Mali et l’Algérie se porte bien. Cela vient d’être prouvé par la tenue à Bamako de la 10è session du Comité mixte de suivi de l’accord de coopération militaire et technique Mali-Algérie au cours de laquelle les deux pays vont passer au crible leurs domaines de coopération, ainsi qu’évaluer les acquis et les perspectives pour l’année en cours.

general gabriel podiougou mustapha oudjani general major Comité mixte coopération militaire soldats Mali Algérie conference

Les travaux de cette session du Comité mixte de suivi de l’accord de coopération militaire, qui ont démarré, hier mardi dans les locaux du ministère de la Défense et des anciens combattants, se poursuivront jusqu’au vendredi prochain.
La cérémonie d’ouverture était présidée par le secrétaire général du ministère de la Défense, le général Salif KONÉ. C’était en présence du général de division Gabriel PODIOUGOU et du général-major Mustapha OUDJANI, successivement chefs de la délégation malienne et algérienne, et co-présidents de ladite session. Participent également à cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre des orientations de haut commandement des Présidents Ibrahim Boubacar KEITA et Abdel Aziz Bouteflika, des attachés de défense, des officiers du cabinet et des membres du Comité mixte.
Cette session sera l’occasion pour les deux parties d’évaluer les domaines de coopération militaire et stimuler les stratégies de développement de cette coopération. L’objectif étant, selon le général-major Mustapha OUDJANI, d’insuffler une nouvelle dynamique à cette coopération et surtout d’examiner les possibilités susceptibles de renforcer la dynamique déjà enclenchée sous la clairvoyance de nos deux chefs d’Etat. Voilà pourquoi l’officier supérieur algérien a souhaité voir les efforts de coopération entre nos deux pays couronnés de succès afin de réaliser les aspirations profondes et légitimes de nos deux peuples, engagés dans un même combat : celui de la lutte contre le terrorisme, le banditisme sous toutes ses formes, pour le développement dans notre espace, la bande sahélo-saharienne.
Pour sa part, le secrétaire général du département a salué la qualité exceptionnelle des liens d’amitié et de fraternité qui unissent les peuples maliens et algériens qui ont en partage l’histoire, la géographie et la culture. Des liens qui se renforcent davantage sous le leadership des Présidents Ibrahim Boubacar KEITA et Abdel Aziz Bouteflika.
A cet égard, il a rendu un vibrant hommage à l’Algérie pour la conduite avec habileté du processus d’Alger qui a conduit à la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation dans notre pays.
Le général Salif KONÉ n’a pas également mis sous silence la qualité et le leadership du voisin algérien à la tête de la médiation internationale en cette phase critique de la mise en œuvre dudit accord.
Pour le N°2 du département, cette 10è session du Comité mixte de suivi de l’accord de coopération militaire et technique Mali-Algérie est l’une des manifestations de la volonté sans cesse réaffirmée de nos deux pays à coopérer pleinement dans tous les domaines. Au nombre de ceux-ci, la revue de l’important et préoccupant dossier de la sécurité des frontières et la lutte contre toutes les formes de criminalités sévissant dans la région.
De ce fait, il a profité de l’occasion pour remercier l’Algérie pour les efforts consentis au profit des forces armées maliennes à travers les multitudes places pédagogiques gratuites, la fourniture de matériels et d’équipement militaires et surtout l’assistance médicale apportée aux blessés ainsi que la formation récemment en terre algérienne, de deux compagnies de l’Armée de terre dans le domaine de la lutte antiterroriste.
Une transition toute trouvée pour le général Salif KONÉ pour insister sur le fait que le défi du terrorisme et celui de la criminalité transfrontière, auxquels le Mali et l’Algérie sont confrontés, incombent aux deux pays de mutualiser leurs moyens en vue d’y apporter une réponse appropriée. Pour ce faire, a-t-il noté, une nouvelle dynamique dans la coopération bilatérale entre les 2 armées est une obligation pour endiguer dans la bande sahélo-saharienne le fléau du banditisme, du trafic de drogue, de l’apparition de nouvelles formes de menaces et du terrorisme transnational sans oublier la multiplicité des crises internes.
L’occasion était opportune, pour le général KONÉ de réitérer la détermination des Forces armées maliennes et les plus hautes autorités du Mali à renforcer davantage cette coopération militaire profiteuse pour le Mali et l’Algérie.
En nourrissant l’espoir que cette coopération couronnera de succès, il a exhorté les deux parties à une évaluation exhaustive des activités de coopération de l’année 2016 afin de soumettre à la hiérarchie des propositions pour l’année en cours qui répondront aux attentes des deux parties pour le bénéfice de notre coopération militaire.

Par Mohamed D. DIAWARA

 

Source: info-matin

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
ORTM en direct