Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Campagne présidentielle : Cheick Modibo Diarra dans les marchés de Bamako

La journée du 7 juin, début de la campagne présidentielle, a été marquée par une série de visites dans plusieurs marchés de Bamako par Cheick Madibo Diara. Le candidat du Rassemblement pour le développement du Mali (RPDM), s’est rendu d’abord au grand marché de Bamako en compagnie de ses alliés Moussa Mara et Konimba Sidibé.

Une foule enthousiaste a accueilli le candidat devant l’Assemblée nationale où l’hôte a fait une brève apparition. Ils étaient nombreux les commerçants installés entre l’Hémicycle et la Grande mosquée du vendredi à vouloir serrer la main de Cheick Modibo Diarra. En effet, l’ancien Premier ministre sous la transition en 2012 a laissé un bon souvenir aux petits commerçants.

De la Grande Poste aux étals bordant l’Assemblée nationale, le candidat du RPDM a pris un bain de foule qui est plutôt rassurant pour ses admirateurs. «Cheick est vraiment aimé par les Maliens, il peut changer les choses au Mali », a laissé entendre Ousmane Coulibaly, un homme d’un certain âge. «Il aura le soutien des hommes et des femmes qui travaillent ici », a-t-il poursuivi.

La visite s’est poursuivie jusqu’au « Namassa Ndagan », une espèce de port sec où sont débarqués les produits agricoles frais du Mali et d’ailleurs. On y trouve en gros et en détail de la pomme de terre, de l’ananas, des bananes en tous genres ou des pomme sucrés. « Plus de 20 000 personnes travaillent dans notre secteur », a commenté Baba Coulibaly, un représentant des vendeurs de «Namassa Ndagan».

Après avoir salué le petit comité d’accueil, Cheick Modibo Diarra et ses camarades Moussa Mara et Konimba Sidibé se sont installés parmi les travailleurs de « Namassa Ndagan ». Les doléances de ces derniers sont nombreuses, mais le candidat aura retenu, entre autres, le besoin urgent de transformer leur Titre foncier(TF) provisoire en TF définitif.

Un autre problème constaté est l’absence de route praticable pour accéder au marché. « Cela est une honte pour nous les responsables du pays », reconnu le candidat. Pour contribuer à résoudre ces problèmes, il a demandé aux commerçants de retirer leur carte d’électeur et de voter en sa faveur le 29 juillet.

Soumaila T. Diarra

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct