Installez la meilleure application pour écouter toutes les radios du Mali

Disponible sur Google Play
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

BMS-sa : De grandes orientations en perspective au cours de cette année 2017

Les administrateurs de la Banque Malienne de Solidarité (BMS-sa) se sont réunis le mardi 9 mai 2017 dans la salle de conférence dudit établissement, pour tenir la 52ème session ordinaire de leur conseil d’administration. Présidée par le Président du Conseil d’Administration, Dr. Bokary Tréta et le Directeur Général de la BMS-sa, Babaly Bâ, cette session a permis aux administrateurs d’adopter l’exécution du budget 2016; le rapport d’activités de la BMS-sa pour l’année 2016 à soumettre à l’Assemblée générale ordinaire; le rapport des commissaires aux comptes; l’arrêt des états financiers et la proposition d’affectation du résultat 2016.

banque malienne solidarite bms siege direction
Disons que pour cette année 2017, la Banque Malienne de Solidarité (BMS-sa) entend poursuivre les grandes orientations de 2016 à savoir : le soutien aux institutions de microfinance, le financement des investissements importants de la clientèle à travers les lignes de crédits, le financement des PME/PMI, le soutien à la filière coton, les BTP, l’énergie, les hydrocarbures, le commerce général, les mines et l’habitat avec l’absorption de la Banque de l’Habitat du Mali (BHM-sa). Par ailleurs, il est à noter que l’année 2016 a été marquée par l’achèvement du processus de fusion-absorption de la BHM-sa par la BMS-sa amorcé en 2015; la mobilisation de 2 lignes de refinancement. Ces deux lignes de crédit sont celle obtenue auprès de la CRRH-UEMOA d’un montant de 10 milliards de francs CFA et celle accordée par AfreximBank, une filiale de la BAD, d’un montant de 6,5 milliards de francs CFA. Ainsi, celles-ci sont venues, bien entendu, renforcer la capacité d’intervention de la BMS-sa en faveur des PME/PMI et de la micro finance.
Aussi, d’autres activités qui ont marqué l’année écoulée ont été évoquées par le Président du Conseil d’Administration, Dr. Bokary Tréta, dans son allocution. Il s’agit de l’achèvement de la construction du siège de la Banque et l’emménagement en son sein du personnel des deux banques; du démarrage des activités de la succursale de la BMS-sa en République de Côte Ivoire en février 2016 et de l’ouverture de deux nouvelles agences à Banankabougou et Sélingué. Avant d’adresser au nom du Conseil et de l’ensemble du personnel les chaleureuses félicitations au Directeur Général de la Banque Malienne de Solidarité (BMS-sa) pour avoir relevé le défi majeur de la fusion et dégagé un résultat bénéficiaire dès la première année, et ce malgré les contraintes multidimensionnelles inhérentes à cette catégorie d’opération.
Pour le plan financier, le Directeur Général, Babaly Bâ, a présenté les principaux indicateurs de la Banque qui, nonobstant un contexte socio-économique difficile, ont contribué à évoluer favorablement. A l’en croire, le total du bilan s’est établi à 618 milliards de francs CFA au 31 décembre 2016 contre 419 milliards de francs CFA au 31 décembre 2015, soit une augmentation de 199 milliards de francs CFA, ou 47%. Parlant des ressources de la Banque, le DG Bâ a indiqué qu’elles sont passées de 367 milliards de francs CFA au 31 décembre 2015 à 532 milliards de francs CFA au 31 décembre 2016, soit une augmentation de 165 milliards de francs CFA ou 45%. Et quant aux dépôts clientèle, ils se sont chiffrés à 375 milliards de francs CFA en fin 2016 contre 269 milliards de francs CFA en fin 2015, soit une hausse de 106 milliards de francs CFA ou 39%. Pour les emplois et le produit net bancaire, ils ont tous eu des hausses considérables par rapport à l’année écoulée.
Selon le DG Babaly Bâ, concernant les résultats, malgré le contexte économique difficile et les charges importantes induites par la fusion, ils se sont chiffrés à 4 692 milliards de francs CFA au 31 décembre 2016 contre 3591 milliards de francs CFA au 31 décembre 2015, soit une progression de 1 101 milliard de francs CFA ou 31%. «Ce résultat intervient après un effort de provisionnement des créances douteuses des deux banques à hauteur de 8 milliards de francs CFA», a estimé le DG Bâ, avant d’ajouter également que les progressions ont été rendues possibles grâce à l’effectif conjugué, de la performance enregistrée par la BMS-sa elle-même et l’apport de l’opération de fusion-absorption de la BHM-sa.
Seydou Karamoko KONE
Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct