Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Assemblée générale ordinaire de la ligue des sports équestres de Bamako : Un bilan riche et fructueux

La Ligue des sports équestres de Bamako, présidée par Souleymane Makamba Doumbia, en prélude à l’ouverture de sa saison 2017-2018, a organisé le samedi 18 novembre 2017 au restaurant Exodus son Assemblée générale ordinaire pour statuer sur les rapports d’activités, les rapports financiers de la saison écoulée, adopter le budget de la nouvelle saison ouverte le dimanche 19 novembre passé et parler des difficultés que les propriétaires rencontrent. Cette Assemblée générale s’est tenue avec les propriétaires de chevaux de Bamako, des membres du bureau de la Ligue de Bamako.

chevaux equestre housseini amion guindo poulo ministre sport

Dans ses mots de bienvenue, le président Souleymane Makamba Doumbia a indiqué que cette Assemblée statutaire est le lieu de faire le bilan de la saison hippique écoulée, l’analyse objective des activités menées tout au long de la saison écoulée et de faire des propositions sur la saison 2017-2018.

Sur la saison 2016-2017, le président Doumbia dira qu’elle a été positive au regard du nombre des compétitions en général et particulièrement du nombre des Grands prix. Ce qui a permis à la Ligue hippique de Bamako d’enregistrer une augmentation considérable de chevaux dans les réunions hippiques. “A titre illustratif, la Ligue de Bamako a couru 35 réunions hippiques dont 8 Grands Prix. Et au cours de ces réunions hippiques, nous avons enregistré l’augmentation des groupes de chevaux, notamment les petits chevaux repartis en deux groupes. C’est dire qu’au cours des compétitions, la Ligue a enregistré 4 courses de petits chevaux au cours de chaque réunion hippique. Ce qui est une avancée notable. La saison 2016-2017 a également enregistré une augmentation remarquable des spectateurs de tous les âges. Cette affluence des spectateurs nous a permis de nous hisser au 2e rang après le football en termes de spectateurs dans le sport au Mali”.

Pour le président de la Ligue de Bamako : “Cela a été rendu possible grâce aux propriétaires de chevaux et aussi à la disponibilité de tous les acteurs évoluant dans le sport équestre, notamment les propriétaires de chevaux, les entraîneurs, les jockeys, et les supporteurs et les sponsors. A tous, j’adresse mes félicitations. Aux membres du bureau de la Ligue j’adresse mes sincères remerciements et félicitations pour leur disponibilité et leur abnégation pour la cause du cheval, notre raison d’être à l’Assemblée”, a-t-il déclaré.

Il nous confiera qu’au point de vue financier, la Ligue de Bamako a fini l’année avec un bilan assez encourageant par rapport aux années précédentes. “Il est bon de préciser cela”, a-t-il dit, avant de mentionner le problème d’infrastructure : “Comme difficultés, nous avons un problème d’infrastructure qui se pose. Nous sommes en chantier pour sécuriser le Champ hippique afin d’accroître les recettes. Ensuite, le nombre de chevaux est en augmentation. Ce qui est une très bonne chose. Donc, il s’agit de faire en sorte d’avoir une piste qui puisse être appropriée pour les compétitions”, a-t-il signalé. En perspective, le président Doumbia soulignera l’amélioration de la race chevaline parce que, à ses dires, le Mali ne dispose pas pour le moment de race améliorée. Pour cela, la Ligue ambitionne de faire en sorte que les races améliorées, les Super cracks, puissent avoir leur groupe. “Nous pensons, d’ici la fin de la saison, pouvoir être en mesure de créer une catégorie de super cracks”, a-t-il dit, avant d’inviter les amateurs de la course des chevaux à être toujours présents durant les compétitions qui vont être de plus en plus belles avec des spectacles intéressants à voir.

A ses dires, “Le sport équestre étant aujourd’hui la 2e audience en termes de spectateurs, j’invite les spectateurs à continuer à venir au champ hippique qui est en train de connaître un essor croissant grâce à la Fédération des sports équestres qui est en train de faire un bon travail. Sur le plan international, la Fédération, à travers son partenariat avec la Fédération royale Marocaine des sports équestres, est en train de poser les jalons d’un centre d’insémination à Bamako afin d’avoir des sangs améliorés. A travers la Fédération, nous allons avoir une affiliation avec des organisations internationales du monde des chevaux. Cela aussi est un travail que la Fédération dont je suis le conseiller spécial est en train de faire. C’est pour dire que le sport équestre est l’un des sports les plus prisés aujourd’hui. Donc, nous avons besoin d’encouragement, de soutien. C’est dans ce cadre que je lance un appel aux sponsors potentiels pour leur dire que le sport équestre est un espace qui peut servir d’espace publicitaire pour les opérateurs économiques, les promoteurs d’entreprises. Donc, j’appelle ces opérateurs à venir occuper les espaces que nous offrons pour la publicité”,a-t-il indiqué.

Les représentants de la Fédération de sports équestres, du Champ hippique et de la Direction régionale des sports ont tous salué la tenue de l’Assemblée générale de la Ligue de Bamako qui, depuis son renouvellement, a pu exécuter des activités allant dans le sens du développement de la discipline. Ils conseilleront l’entente, la fraternité et la cohésion pour l’épanouissement de la discipline.                      

Siaka Doumbia

Source: Aujourd`hui mali

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct