Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Arcane politique: Le Faso-Mali est né pour défendre la cause de la jeunesse

Faso-Mali est un nouveau mouvement politique mis sur les fonts baptismaux par des jeunes universitaires qui nourrissent des ambitions pour le Mali et sa jeunesse. La cérémonie de lancement a eu lieu, le dimanche 2 juillet, à la Maison des jeunes de Bamako, en présence de plusieurs dizaines de militants, de sympathisants dudit mouvement et des représentants de partis politiques dont Jeamille Bittar qui en était le parrain.

Amadou Moussa Coulibaly president Faso Mali

Le mouvement politique “Faso-Mali”,  initié par des jeunes a pour ambition d’éveiller et de responsabiliser la jeunesse malienne tout en la mettant au cœur de la politique. Ce mouvement, selon ses initiateurs, va rompre avec le système qui a toujours mis la jeunesse en marge des prises de décisions et de la gestion du pays.

« En tant que jeune leader soucieux de ma chère nation, je suis convaincu que le baptême du Faso-Mali auquel vous avez été conviés ce matin est une sonnette d’alarme qui permettra inéluctablement à la jeunesse du Mali de reprendre confiance car, comme le dit notre slogan : la jeunesse au cœur de la politique.», a affirmé Amadou Moussa Coulibaly, président de Faso- Mali.

Pour le jeune Coulibaly, très connu dans l’espace universitaire pour ses nombreuses initiatives de formation en faveur des étudiants maliens, “aucune  nation ne peut prétendre à prospérer dans l’incapacité de gérer efficacement sa jeunesse et mieux, de lui donner les outils nécessaires pour tracer sa voie dans le concert de la politique de la nation dont les objectifs premiers devraient consister à offrir le bien-être social au service du peuple malien”.

“Nous nous sentons privés de nos droits et nous sommes offusqués par les structures dirigeantes qui se succèdent, incapables de nous fournir les opportunités et l’aide que nous méritons pour sortir enfin de l’impasse”, a déploré le président de Faso- Mali.

Le Faso-Mali s’engage à faire en sorte que la jeunesse malienne ait  son mot à dire dans l’intégralité des décisions relatives à la mise en place de toute politique, que ce soit à l’échelle locale ou nationale.

“Nous prenons l’engagement de montrer au Mali entier que la jeunesse ne doit pas attendre que les politiques lui lancent un appel pour des marches de protestation contre des décisions des régimes en exercice, et être mise aux oubliettes une fois qu’ils auront eu accès à Koulouba”, a lancé Amadou Moussa Coulibaly sous un tonnerre d’applaudissements.

En lançant Faso-Mali, ses initiateurs, qui sont essentiellement des étudiants ou diplômés en quête d’emplois, décident de “rompre avec le suivisme infertile et le lèche-bottage pour prendre leurs responsabilités.

C’est après avoir sillonné tout  le Mali ou presque dans le cadre de la formation des jeunes en art oratoire et à la prise de parole en public, que le jeune Amadou Moussa Coulibaly, a décidé de s’essayer en politique. Toutes choses qui justifient la création de Faso- Mali.

 

La rédaction 

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct