Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

Affaire des 22 ELEVES Sapeurs-Pompiers : Les bourdes du DG de la protection civile

Dans un communiqué rendu public hier mercredi 29 mai, la direction nationale de la protection tente d’expliquer les raisons de radiation des 22 élèves sapeurs-pompiers et avance la thèse de ‘ ‘paramètres médicaux incompatibles’’. Nous serions tentés de croire si les 22 élèves sapeurs-pompiers avaient été renvoyés dans des conditions normales.


C’est directement sur les lieux d’attroupements au centre de formation à Markala que les 22 élèves sapeurs-pompiers ont appelé à se préparer pour une ‘‘visite’’ à Ségou. L’objet de leur visite ne leur pas a été indiqué et ils n’ont pas eu non plus le temps de faire les bagages : ‘‘Même nos téléphones sont restés là-bas’’, peut-on entendre dans la vidéo qui fait la révélation.
Arrivés à Ségou, les 22 élèves sapeurs-pompiers y ont passé la nuit sans être informés de l’objet de leur déplacement et ce n’est que le lendemain à Bamako qu’on leur fait savoir qu’ils ne font plus partie des rangs des nouvelles recrues pour cause de leur état de santé incompatible à la formation militaire.Après 1 mois de formation
Selon le Dg de la protection civile, colonel Major Seydou Doumbia, dans son communiqué, les nouvelles recrues ont été soumises à une visite médicale d’arrivée au centre de formation. En langage clair, les nouvelles recrues ont été soumises à une visite médicale dont les résultats ont indiqué que les 22 élèves sapeurs-pompiers n’étaient pas aptes à suivre la formation.
Les 22 élèves sapeurs-pompiers disent avoir fait la visite d’arrivée à la suite de laquelle il a été certifié qu’ils étaient aptes à suivre la formation. Leur radiation intervient après 1 mois de formation par eux effectué. De quelle formation parle donc le DG de la protection civile ?


Le Dg de la protection civile, toujours dans son communiqué, appelle les 22 élèves sapeurs-pompiers à se rendre à la direction générale de la protection de civile pour voir de visu les résultat de leurs visites médicales. Alors si telle est la situation, s’interroge-t-on, pourquoi on ne leur a pas fait voir les résultats de leurs analyses avant de leur faire quitter clandestinement le centre de formation.

Sortie ratée, colonel Major Seydou Doumbia s’enfonce
La conférence de presse qui devait faire toute la lumière sur cette affaire hier mercredi à la direction de protection civile, n’a fait que donner raison davantage aux 22 recrues radiées. Le Dg colonel Major Seydou Doumbia insiste sur le problème de santé, mais s’enfonce dans les mots. Le Dg de la protection qu’il y a toujours des cas pareils lors des recrutements et soutient 3 nouvelles recrues ont été radiées en 2015, 4 en 2016… mais ne se rend pas du tout compte que le nombre de 22 élèves est flagrant et prouve à suffisance que tout n’est pas clair dans cette affaire.

Source: La Sirène

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct