Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Activités judiciaires en Guinée Conakry : Me Konaté n’est plus la bienvenue

Avocat au Barreau du Mali et de Paris, Maître Mamadou Ismaïla Konaté, qui assurait la défense d’un ancien Premier ministre en Guinée Conakry, a été brusquement interdit d’exercer toutes activités juridiques en République de Guinée Conakry. Il lui est notamment interdit ‘’de postuler et de plaider devant toutes les juridictions de la République de Guinée’’.

C’est un communiqué du Conseil de l’Ordre des Avocats qui interdit désormais Me Konaté d’exercer sa profession en Guinée Conakry. Exerçant récemment la profession d’avocat en République de Guinée dans le cadre de la défense de l’ex-Premier ministre Kassory Fofana poursuivi devant la Cour de Répression des Infractions Économiques et Financières (CRIEF), maître Konaté s’est vu exclu du dossier par l’Ordre des Avocats en Guinée.

Selon le communiqué de cette instance juridique, le Bâtonnier par délégation de l’ordre des Avocats de Guinée, Fatoumata Binta Diallo ‘’Fabi’’ reproche à l’avocat malien d’avoir tenu des propos discourtois envers le procureur près la CRIEF lors d’une émission radiodiffusée non autorisée en violation avec l’article 61 de la loi L/2004/014/AN du 26 mai 2004 portant réorganisation de la profession d’avocat en République de Guinée.

Aussi, l’arrêté précise qu’il n’existe à ce jour aucune convention de réciprocité entre les barreaux de Paris, du Mali et de la Guinée quant à l’exercice de la profession d’avocat. Au regard de tout cela, le Bâtonnier par délégation révèle que Maître Mamadou Ismaïla Konaté a été convoqué et entendu le vendredi 29 juillet et le 02 août 2022.

« Attendu qu’il n’existe à ce jour aucune convention de réciprocité entre les barreaux de Paris, du Mali et de la Guinée quant à l’exercice de la profession d’avocat ; Attendu que le confrère ne bénéficie pas d’une autorisation expresse du Bâtonnier de l’Ordre des avocats de Guinée ; Attendu par ailleurs qu’il a été relevé que Maître Mamadou Ismaila Konaté a tenu des propos discourtois envers Monsieur le Procureur près la CRIEF lors d’une émission radiodiffusée non autorisée en violation de l’article 61 de la loi sus visée ; et après l’avoir convoqué et entendu le vendredi 29 juillet et 02 août 2022 ; après consultation des membres du Conseil de l’Ordre décide : Article 1 : Maître Mamadou Ismaila Konaté, avocat au Barreau de la République du Mali est interdit de postuler et de plaider devant toutes les juridictions de la République de Guinée. Article 2 : Les avocats sont invités à veiller à l’application du présent arrêté d’interdiction de plaider ou de postule », peut-on lire dans un communiqué publié le 04 Août 2022.

 « Je le déplore ! »

La réaction de l’ancien ministre malien de la justice n’a pas fait attendre. Dans une lettre intitulée ‘’Lettre à mes confrères de Guinée’’, Maître Mamadou Ismaïla Konaté a déclaré : « Garde des sceaux, ancien ministre de la justice, j’ai également connu la cruauté en politique et la réaction de citoyens sur les réseaux sociaux par des posts, tweets et autres commentaires malveillants.

Redevenu avocat, je n’avais jamais, jusqu’à présent, ressenti un sentiment aussi douloureux que d’être la vindicte de l’heure d’autres avocats avec lesquels, j’ai l’honneur d’avoir en partage la robe noire…

Difficile, en effet, de voir avec quelle délectation  certains de mes confrères commentent sans aucune délicatesse, la décision de la déléguée du Bâtonnier de l’ordre des Avocats de Guinée me concernant, pendant que d’autres, au gré de leur humeur du moment et bien souvent avec un instinct dénué de bon sens, s’en réjouissent ouvertement, avec une certaine fibre patriotique, voire nationaliste.

Je le déplore !

Je m’en suis d’autant plus indigné et désolé, qu’en arrivant dans ce pays, la Guinée, que je connais depuis 1994 et, dans cette procédure-ci, j’ai pensé, à raison et, je le crois encore, que vous étiez tous des miens, ou comme des miens. Et ce que vous êtes encore à mes yeux, et, quoique vous m’en disiez, y compris dans mon dos en tous les cas, vous le serez tant que vous serez drapés de cette robe noire que l’on a en commun et en partage. »

Amadou Kodio

Source : Ziré

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct