Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

84ème session du Conseil d’Administration de la Pharmacie populaire du Mali

Moussa Sanogo docteur directeur general pharmacie pdg

Les administrateurs de la Pharmacie populaire du Mali (PPM) étaient réunis le jeudi 27 juillet 2017 à la faveur de la 84ème session ordinaire de son conseil d’administration. Un seul point était inscrit à l’ordre du jour de cette session. Il s’agissait de l’examen et de l’adoption des états financiers au 31 décembre 2016. A l’ouverture de la rencontre, Dr Moussa Sanogo, PDG de la PPM, a souligné que cette session intervient à un moment où l’entreprise continue l’opérationnalisation de la mise en œuvre de son plan stratégique 2015-2019. Au plan des activités opérationnelles, le PDG de la PPM indiquera que l’année 2016 a été marquée par une plus grande maitrise des besoins du secteur public en médicaments essentiels, avec un taux de disponibilité de l’ordre de 95,85% sur toute la pyramide sanitaire, y compris les régions du nord. Le chiffre d’affaires de la PPM au cours des derniers exercices est de l’ordre de 12 milliards 480 millions de F CFA en 2015 et 11 milliards 346 millions en 2016, avec un résultat net de plus de 490 millions de F CFA. En outre, l’année 2016 a enregistré une plus grande maitrise des charges, soit une diminution de 35% par rapport à 2015. « Nous travaillons à répondre à l’attente des clients et à consolider les relations de confiance avec eux », dira Dr Moussa Sanogo qui annoncera certaines perspectives pour la structure. Il s’agit de l’achat global des contraceptifs, des médicaments et consommables du projet de la Banque mondiale/MTN, la mise à disposition de chlorhexidine, des médicaments contre l’hépatite virale B. En outre, dira-t-il, « une étude de faisabilité commerciale et financière a été menée cette année avec des résultats probants en vue d’un partenariat exclusif autour de l’alcool avec les entreprises Sukala et N-Sukala et d’une éventuelle extension de la représentativité de la PPM, notamment à Bamako et dans certains cercles.  Il faut enfin ajouter le projet de partenariat institutionnel en cours avec l’INRSP pour soutenir la production des médicaments traditionnels améliorés, notamment le sirop Balembo et permettre leur distribution dans le circuit officiel de la PPM.

 

Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben KATTRA, reçoit une délégation du BIT

Le Ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Kattra, a reçu, le mercredi 26 juillet 2017, une délégation composée de Mme Mbaranga Gasarabwe, Coordinatrice résidente du Système des Nations-Unies du Mali, M. Dramane Haïdara, directeur Sous régional du Bureau International du Travail (BIT) à Abidjan et M. Hamidou Cissé, coordinateur National de projet au BIT.

Dans sa prise de parole, Madame Mbaranga Gasarabwe a félicité le ministre Ben Kattra pour toutes les actions, les initiatives et le dynamisme qu’il a su bien imprimé depuis qu’il a pris la tête du département de l’emploi et de la formation professionnelle.

Quant à Dramane Haïdara, il a évoqué la problématique de l’emploi qui constitue un défi pour tous les pays. Il a par la suite rappelé le partenariat qui existe de longue date entre son organisation et le département de l’emploi et de la formation professionnelle, qui a vu la participation du BIT à la mise en place de plusieurs agences et projets. Il a réitéré l’engagement de son organisation à accompagner l’évaluation du PEJ II et l’élaboration du PEJ III.  En termes de partenariat et de coopération, il a affirmé que les choses sont faciles quand on rencontre en face un engagement et une disponibilité. Pour lui, la création d’emploi, ne se fait pas par un simple coup de bâton magique, il faut sortir des sentiers battus, savoir innover, prendre des initiatives et y croire car aucun pays ne peut se targuer d’avoir apporté toutes les réponses.

Pour sa part, le ministre Maouloud Ben Kattra a précisé que son engagement est tiré des politiques nationales de l’emploi et de la formation professionnelle. Il a affirmé que la mission à lui confiée ne peut réussir, en raison de la transversalité des questions d’emploi, que lorsqu’on s’ouvre à l’ensemble des acteurs qui interviennent dans la création d’emploi. C’est pour cette raison qu’il a tenu à rencontrer, dès sa prise de fonction, les autres membres du Gouvernement, les chambres consulaires, les organisations syndicales et le secteur privé afin de créer un cadre de concertation dynamique et fonctionnel. Le Ministre a insisté sur le nécessaire partenariat avec le secteur privé et les collectivités territoriales, car ce sont ceux-ci qui créent l’emploi. La traduction de toutes ces rencontres a été l’élaboration et le partage d’une feuille de route et son plan d’actions allant de juin 2017 à juin 2018. Il a enfin sollicité l’accompagnement de ses hôtes du jour, pour aboutir à davantage d’emplois et de formation professionnelle au profit des Jeunes de notre pays.

 

REMISES DE MATERIEL DE COMMUNICATION  ET  IMPERMEABLE  AUX  FORCES  DE  SECURITE

Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le général de brigade Salif Traoré, a présidé  la cérémonie de remise d’un don de matériel de communication et d’imperméables, offert par la Société Global équipement & services. C’était le jeudi 27 juillet dernier, en présence de plusieurs invités dont les responsables des services centraux du département de la Sécurité et de la Protection civile. Ce don de la Société Global équipement & services est composé de 50 radios talkie-walkie de dernière génération, 3 téléphones satellitaires Thuraya et 1000 imperméables, pour une valeur estimée à 50 millions de F CFA. Le directeur général de Global équipement & services, Mahamadou M’Baye, dira que c’est un honneur et un devoir pour sa société de faire ce geste à nos forces de sécurité qui travaillent jour et nuit pour que les populations vivent en toute quiétude. «Un honneur, parce que nous savons que le Mali est sérieusement engagé dans sa stratégie de défense et de sécurité, tenant compte des nouvelles menaces et des nouvelles réponses. Un devoir, car Global équipement & services est une entreprise citoyenne. Nous sommes des Maliens et nous ne pourrons pas être indifférents à ce qui se passe chez nous aujourd’hui», a-t-il souligné. Par ailleurs, Mahamadou M’Baye a promis que son entreprise sera aux côtés du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, de l’ensemble des forces de sécurité pour apporter sa pierre à la construction du pays. Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile s’est réjoui de cette initiative, estimant que c’est un devoir pour chaque citoyen de faire ce qu’il peut pour son pays. «Ceci est un geste symbolique qui est très fort, parce qu’au sein des forces de sécurité, tout ce qu’on fait, tourne autour de la communication. Il faut que les éléments puissent communiquer entre eux à différents endroits pour pouvoir coordonner leurs interventions», a expliqué le général Salif Traoré. Il a chaleureusement félicité et remercié les responsables de la Société Global équipement & services pour cette donation. «Nous mesurons ce geste à sa juste valeur. Nous vous assurons qu’il sera fait bon usage du matériel et nous espérons que ce ne sera pas la dernière fois», a indiqué le ministre Traoré.

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct