Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

30 véhicules tricycles pour la population de Zantièbougou : Le’’ groupe Togola SA’’, spécialiste en la matière, dénonce la mauvaise qualité et sollicite le retrait pour le bonheur des malades

Suite au marché lancé en mai dernier pour l’acquisition de 30 véhicules tricycles pour le transport des malades, en particulier des femmes des centres de santé pour le compte du ministère de l’Equipement et du désenclavement, plusieurs sociétés ont déposé les dossiers dont le’’ groupe Togola SA’’ une société spécialiste en la matière. Mais le marché a malheureusement été acquis par une société, EMADIS –SARL dont les produits ne répondent pas aux normes de sélection. Tout cela a été orchestré par la DFM du département de l’équipement et du désenclavement et la commission de réception.

C’est à travers un point de presse  organisé hier, dimanche 03 décembre que le directeur général du Groupe Togola SA, Binaf Togola a non seulement évoqué toutes les faiblesses des qualités des ambulances tricycles qu’a fourni la société EMADIS-Sa mais a aussi demandé le retrait pur et simple de ces ambulances tricycles des mains de la population car elles constituent des dangers pour des malades en général  et  les femmes enceintes en particulier.

Au fait, depuis des années, le ‘’Groupe Togola  S A’’ de Binaf Togola est connu pour la fourniture de ces véhicules tricycles de bonne qualité. Selon Binaf Togola, grâce à son expertise, la société a bénéficié de la certification ‘’ISO 9001’’ de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).Toutes les ONG  telles que Save the children ; USAID ….œuvrant dans le domaine de la santé au Mali sont servies des véhicules tricycles   par cette société, aux dires de son DG. Selon l’agent commercial, le Groupe Togola SA est présent dans plusieurs pays dont la Guinée Bissau, le Niger, le Cameroun, la Mozambique et la  Côte-d’Ivoire. Dans ces pays, la société fournit ces véhicules tricycles et ses produits sont beaucoup appréciés. Selon  les explications de Binaf, les véhicules tricycles que fournit son entreprise sont d’origine Germano-Hollandaise et sont directement commandés de l’usine .

Parlant de l’acquisition du marché des 30 véhicules tricycles que le président de la république a  offert à Zantiebougou , le  DG du Groupe Togola SA a laissé entendre que la société à laquelle le ministère de l’équipement et du désenclavement a donné le marché n’a pas pu fournir de produits qu’il faut.

Selon ce qu’avance Binaf, Togola ,c’est seulement pour un écart de 26 millions entre sa société et la société EMADIS SARL que la direction des matériels et finances du ministère de l’équipement et du désenclavement a donné le marché à EMADIS SARL alors que ses produits ne respectent pas les normes.Commisssion de réception qui devait en principe contrôler ces produit avant de la disposition de la population ne l’a pas fait.

D’abord, les 30 véhicules ont été fournis par EMADIS SARL  à 119 millions en complicité avec des cadres  du ministère de l’équipement et du désenclavement et ce sont des  fabrications  artisanales  de marque APSONIC. Il y a des éléments non conformes que sont le Brancard non escamotable et la cabine non protégée avec pare-brise (plutôt en bâche).

En plus de ces éléments non conformes, il y a aussi des éléments non fournis  dans les véhicules tricycles de la société EMADIS SARL. Ces éléments non fournis sont entre autres : la valise de réanimation ; la bouteille d’oxygène avec manomètre rechargeable ; le ballon auto lavable + trois masques ; trois canules de Guidel ; de tire-langue ; de l’ouvre bouche ; de l’aspirateur manuel ; de l’aspirateur et de rétroviseurs extérieurs réglables. Tous ces éléments que manquent les véhicules tricycles de l’EMADIS SARL sont fournis par le ‘’Groupe Togola SA’’

Aux dires de Binaf Togola, les véhicules tricycles de l’EMADIS SARL ne répondent pas aux normes demandées et selon lui  doivent être retirés. Ces véhicules, selon ce qu’avance le DG du ‘’Groupe Togola’’ constituent des dangers pour les malades en général et les femmes enceinte en particulier.

Binaf Togola a profité de ce point de presse pour informer les journalistes de l’ouverture par lui d’une Usine d’ Assemblage de ces tricycles pour venir en aide aux populations maliennes. Il a aussi affirmé de la création de plus 130 emplois directs à travers cette usine.

Dès ce cette semaine, le ‘’Groupe Togola SA’’ va saisir le département de Zeinabou Diop pour le retrait des 30 véhicules tricycles de la société EMADIS SARL de la population de Zantiebougou.

Boureima Guindo

Le Pays

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct