Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

2e congrès ordinaire de l’Adp-Maliba : une nouvelle ère s’ouvre pour le parti

Le parti Alliance démocratique pour la paix (Adp-Maliba) a tenu, les 25 et 26 mai, au Centre international de conférence de Bamako (CICB), son 2econgrès ordinaire, à l’issue duquel un bureau de 97 membres, dirigé par Youba Bah, a été mis en place. C’était sous l’égide de son président d’honneur Aliou Diallo.

C’est une nouvelle page qui s’ouvre pour l’Alliance démocratique pour la paix (Adp-Maliba). À l’issue de son 2e congrès ordinaire, le parti dont le candidat est arrivé en 3e position lors de la présidentielle de juillet-août 2018 vient de s’offrir un nouveau Comité exécutif de 97 membres, dirigé  par Youba Bah pour un mandat de quatre ans.

Celui-ci, après avoir exprimé son honneur et sa fierté de diriger le parti, a décliné ses priorités. D’abord, le président Youba Bah veut s’atteler à rassembler les militants et sympathisants du parti, déchirés par une crise interne. Homme de consensus, l’ancien ambassadeur du Mali en Mauritanie a pris l’engagement d’être un «président engagé, dynamique et rassembleur» et a promis de faire de l’Adp-Maliba un parti modèle sur l’échiquier politique national.

 

«Il faut que le parti soit à la hauteur des attentes des Maliens», a-t-il lancé devant des milliers de militants et sympathisants qu’il s’est engagé à remobiliser pour les prochaines élections. Il dit, pour cela, compter sur l’engagement de tous et de chacun. «Soyez des modèles», a-t-il lancé à ses militants.

Le nouveau président a aussi réaffirmé le positionnement du parti au sein de l’opposition et n’a pas manqué de dresser un tableau sombre de la situation générale du pays. «Tous les indicateurs sont au rouge et sur tous les plans», a-t-il affirmé. Il a indiqué que l’Adp-Maliba se battra pour faire sortir le pays de la crise. C’est dans cet ordre d’idée que Youba Bah a exigé la tenue d’un dialogue national afin, dit-il, de réconcilier le cœur des Maliens.

Dans les résolutions du congrès lues par Cheick Oumar Diallo, le désormais président du mouvement des jeunes, l’Adp-Mali rejette toute idée de prorogation du mandat des députés et invite le gouvernement soit à tenir les élections législatives soit à mettre en place une assemblée constituante en fonction des résultats issus du premier tour de l’élection présidentielle.

Enfin, le congrès a adressé une motion spéciale aux responsables du Rassemblement pour la Justice Sociale (RJS) qui, à l’issue de leur congrès extraordinaire, tenu à Koutiala, le 12 mai, ont décidé de fusionner avec l’Adp-Maliba.

Pour sa part, le président d’honneur, Aliou Diallo, a expliqué que Youba Bah a été élu à la tête du parti avec l’accord du Chérif de Nioro. L’ombre de celui-ci a d’ailleurs plané sur les assises. Comme en témoignent les nombreuses déclarations qui lui faisaient référence.

Aliou Diallo a  enfin marqué sa disponibilité à accompagner le nouveau bureau. Il faut ajouter que les militants étaient venus de l’intérieur et de l’extérieur du pays pour prendre part au congrès.

Abdoul Madjid Sanogo

Source : Nouvelle Libération

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct