Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne

10 000 migrants assistés au retour volontaire par l’OIM Mali

Le Gouvernement Malien et l’Organisation internationale pour les Migrations (OIM) continuent d’assister les migrants au retour volontaire.

Depuis le lancement de l’Initiative Conjointe EU-OIM pour la protection et la réintégration des migrants au Mali en mai 2017, 10 112 migrants dont 8 169 Maliens venant majoritairement de la Libye, du Niger et de l’Algérie ont été assistés grâce au soutien du Gouvernement Malien, l’Union européenne et l’OIM.

Les retours se sont faits par vols charter, vols commerciaux et par bus.
Certains de ces migrants résidaient depuis plusieurs années dans ces pays d’accueil, tandis que d’autres étaient candidats en route à la migration irrégulière vers l’Europe.

Parmi ces migrants de retour, 90% sont âgés entre 18 et 44 ans, 4% sont des femmes et 4% des mineurs. Les 2% restant sont des cas médicaux.

L’assistance au retour volontaire des Maliens est organisée de concert avec les représentations diplomatiques du Mali dans ces pays ainsi que les bureaux de l’OIM qui répertorient, enregistrent et assistent les migrants avant leur retour.

S’agissant des Maliens rentrés de la Libye, la plupart d’entre eux étaient détenus dans des centres de détention à travers le pays. Après avoir manifesté la volonté de rentrer chez eux, l’OIM, en partenariat avec l’ambassade du Mali en Libye, a procédé à des entretiens et examens médicaux ainsi que l’établissement des documents de voyage avant le départ.

Tous les migrants ayant transité par les sous-bureaux de l’OIM à Kayes, Mopti, Tombouctou ou Gao ont bénéficié, à leur arrivée, d’une assistance immédiate (transport, nourriture, hébergement temporaire, articles non alimentaires et soins médicaux).

Une fois à Bamako, l’OIM a donné à chacun des migrants maliens de retour sans distinction d’âge, une assistance financière de 52 000 Fcfa afin qu’ils puissent couvrir certains besoins immédiats et rentrer dans leurs communautés d’origine ou résidence habituelle.

Les migrants étrangers ont bénéficié d’une assistance multiforme ainsi que des documents de voyage pour ceux qui n’en disposaient pas. En concertation avec le Gouvernement Malien et les représentations diplomatiques de certains pays respectifs, l’OIM a déjà facilité le retour volontaire de 1 166 migrants étrangers vers leurs pays d’origine.

Ceux-ci viennent de la Guinée Conakry, du Cameroun de la Côte d’Ivoire, du Niger, du Sénégal, du Bénin, du Burkina Faso, de la Gambie, de la Sierra Leone, du Liberia, du Gabon, du Ghana, du Nigéria, de la Guinée Bissau et du Togo.

Dans le cadre de la réintégration des migrants de retour au Mali, l’OIM, le Gouvernement Malien ainsi que leurs partenaires ont déjà commencé à développer des activités pour environ 1 500 migrants de retour éligibles à Bamako, Kayes et Koulikoro.

L’OIM est présente au Mali depuis 1998 et ses 163 employés sont répartis dans ses bureaux à Bamako, Tombouctou, Gao, Mopti et Kayes.

L’Organisme des Nations Unies chargé des migrations (OIM) fournit une expertise technique et institutionnelle au Gouvernement (le Ministère des Maliens de l’Extérieur, le ministère de l’Action Humanitaire et de la Solidarité et le Ministère de la Sécurité Intérieure) de même que les institutions publiques dans une variété de domaines liés à la migration en vue de relever les défis de la migration forcée ou irrégulière, de la traite des êtres humains, du trafic illicite de migrants ainsi que la gestion des frontières.

#AfricaTrustFund
L’Union européenne au Mali
IOM – UN Migration
IOM – UN Migration in West and Central Africa
Emoji photo/Seydou Tangara

Malinet

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct