Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Vie de la nation : Diby Nankouma Keïta charge les acteurs de 1991

Lors d’une récente sortie médiatique sur le plateau d’Africable Télévision, le président du mouvement Devoir de génération, Diby Nankouma Keïta n’est pas passé par quatre chemins pour cracher le fond de sa pensée sur les acteurs dits de la démocratie.

 

Le président du mouvement Devoir de génération estime que le Mali d’aujourd’hui est le résultat chaotique des individus qui n’ont pensé qu’à leurs poches. « Ce n’est pas le Mali qui a changé mais, c’est plutôt le comportement de certains hommes politiques qui ont jeté le discréditsur le Mali et les Maliens”, souligne-il.

Sans tergiverser, Diby Keïta pointe du doigt les acteurs des événements de mars 1991. « Ce pays est dans une mauvaise passe à cause ducomportement odieux des acteurs du mouvement démocratique. Ils ont fait de la République leur vache laitière.

L’orateur de  s’indigner de la manière dont ces hommes se sont reconvertis en acteurs du changement, alors qu’ilsdoivent rendre des comptes au peuple malien.  «Allons-nous continuer à chercher le Mali Kura avec les mêmes acteurs. 80% de ceux qui sont au pouvoir sont cela qui sont à la base dela destruction de ce pays», fustige le président deDevoir de génération.

Selon lui, ceux qui sont aux affaires peuventapporter beaucoup à ce pays, mais ils seront empêchés par ces hommes politiques véreux. «J’ai du respect pour les membres du M5-RFP, maistous les acteurs de ce mouvement n’étaient pas pour lechangement», ajoute-t-il.

Interrogé sur une collaboration des militaires et les hommes politiques, M. Keita souligne qu’on aurait dû laisser les jeunes militaires faire leur choix, dénicher leshommes qui pouvaient faire leurs affaires, au lieu de leur imposer des idées fallacieuses sous prétexte  « qu’on nepeut pas gérer cette transition sans les hommes politiques». M. Keïta dit s’étonner de voir comment les acteurs du Mali Kura ont accepté de composer avec ceux qui ont semé le désordre dans ce pays. Des anciens qui ont apporté la désolation et qui doivent être reniés dans ce pays parviennent au-devant de la scène pour contaminer la nouvelle génération.

Par ailleurs,M. Keïta s’est lâché sur l’effondrement des  mœurs. À l’en croire, avant le respect dû aux aînés s’imposait à tous. « Alors, il faut réadapter  ces pratiques et pour rendre celapossible, il faut un grand rassemblement pour une prise de conscience collectif», s’est-il indigné.

En d’autres termes, M.Keïta dira que le mouvement Devoir de génération est apolitique. Ses actions visent à interpeller la jeune génération à faire face à sa destinée, à regarder en arrière, d’adopter des bons actes du présent, afin d’aider le Mali à surmonter ses difficultés.

Adama TRAORÉ

Source : La Preuve

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct