Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

TOMBOUCTOU: Diré, ville martyr et abandonnée

Depuis le jeudi 23 décembre 2021, Diré ne dort que d’un œil. Après de multiples tirs, le réseau téléphonique a été saboté.

 

De très longue date, Diré est devenue le fief des bandits. Ils y entrent et sortent comme dans un moulin, au grand dam des quelques policiers et gendarmes impuissants. Le 23 décembre 2021, le commissariat a été saccagé.

Mi-novembre, la population avait présenté toutes ses doléances au gouverneur de la région, mais jusque-là aucune réaction.

Dans le commissariat, tout est parti en fumée pendant leur avant dernier passage. Des tirs et d’explosions dans le commissariat qui ont endommagé toute la concession, on n’en parle pas de papiers administratifs. Le local même de la police est très mal apprécié par tous, en faisant face à l’hôpital. Le même passage à mis feu dans la gendarmerie, mais pas eu de ravages.

Des vies sont menacées à proximité de la police. En face du commissariat, une école est contiguë à l’hôpital. La route passant par la devanture est très fréquentée. Donc en cas d’attaque pareille avec la moindre réplique ça risque de tourner très mal. Pour pallier tout cela, il faut impérativement sécuriser l’accès de cette ville. Ça ne date pas d’aujourd’hui, c’est la peur qui règne à Diré.

Hamadoun Touré 

(depuis Diré)

SourceMali Tribune

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct