Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Terrorisme : Des menaces d’attaques sur l’Assemblée Nationale, la Primature, le CICB, l’Ambassade de France…

Selon des proches de la présidence, le chef d’Etat-major particulier du président de la transition, Daouda Sogoba a demandé par une lettre confidentielle aux ministres de la Défense et des Anciens Combattants et à son homologue de la Sécurité et de la Protection civile de prendre des dispositions face à la menace d’attaques terroristes à Bamako. Ces menaces proviennent de la Katibat, Ansar Edine du Macina (KAEM). Cette recommandation est consécutive, selon les renseignements recueillis, à la série d’attaques contre l’Escadron de gendarmerie de Bandiangara, le poste de douane de Hermakono (Région de Sikasso) et la Brigade de gendarmerie de San.

Les terroristes entendent ainsi poursuivre leurs activités criminelles, à travers la planification d’attaques visant certains points stratégiques de la capitale. Il s’agit, entre autres, du siège de l’Assemblée Nationale ou de ce qu’il en reste, de la Primature, du CICB où siège le CNT, de l’Ambassade de France et bien-sûr des positions des Forces de défense et de sécurité à Nara, Diéma et Nioro de Sahel.

Les premiers responsables de la défense et de sécurité en sont informés par voie hiérarchique, c’est à dire par le Président de la Transition lui-même, qui a demandé à son chef d’Etat -major particulier de travailler en intelligence avec les départements concernés.

En fait, cela voudrait dire le renforcement des dispositifs sécuritaires autour des lieux ci-dessous indiqués, ainsi que le renforcement des moyens de services de renseignement en vue de démanteler les cellules dormantes  et complices éventuels à Bamako et à l’intérieur du pays.

Soulignons que la Katiba-Macina est soupçonnée d’infiltrer la forêt de Zambougou pour planifier des attaques dans la zone et dans le périmètre de Ouélessebougou et de Dialakoroba.

L’état d’alerte est au maximum pour fouiller cette forêt dans l’optique de neutraliser l’ennemi.

Au même moment, les FAMa sont en alerte maximum dans le centre et dans le nord du pays notamment à Gao et à Ménaka pour faire face à des attaques terroristes ciblées.

Les hommes d’Amadou Kouffa et d’Iyad Agaly sont manifestement dans une stratégie de harcèlement des FAMa.

Celles-ci se préparent à tous les niveaux pour refuser de subir les attaques terroristes. Avec le soutien de la hiérarchie militaire, les moyens logistiques et autres sont mis en œuvre pour minimiser les dangers, voire neutraliser les ennemis, de véritables lâches, qui tuent, gaspillent et disparaissent.

El hadj Chahana Takiou

Source: Journal le 22 Septembre- Mali

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct