Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Tentative de déstabilisation du SAP et blocage du projet des logements sociaux pour les policiers : Les cadres du Syndicat Autonome de la Police en position de guerre

À la faveur d’une conférence de presse, les responsables du syndicat autonome de la police ont montré leurs indignations contre deux faits qui suscitent la colère. Il s’agit d’une tentative de déstabilisation de leur syndicat. À laquelle s’ajoute, la mauvaise volonté du ministre Boubou Cissé  de mettre en place une commission d’enquête d’éligibilité pour l’exécution du projet de construction des 20 000 logements sociaux des policiers. C’était, le lundi 29 octobre dernier au carrefour des jeunes de Bamako, sous la présidence du Sergent-chef Bougouna Baba Dembélé. 

L’histoire de déstabilisation du SAP selon le sergent-chef Bougouna B Dembélé est partie suite à  une visite de courtoisie aux camarades affectés dans la région de Gao Mali le 11 octobre dernier. Ce, pour s’enquérir de leur condition de vie et de travail. Au retour de cette  mission, le président du SAP révèle avoir appris la démission de72 membres du SAP. Apres vérification des faits, il s’avère que cette question de démission était un coup monté. Juste pour déstabiliser leur syndicat au profit d’un autre. Alors que le SAP selon ses cadres s’est  toujours pour la cause des agents de police.

‘’C’est un complot orchestré pour déstabiliser le mouvement SAP. Qu’ils savent que nous ne sommes pas là pour apporter le malheur à quelqu’un, nous sommes là  pour le bonheur de tous les policiers’’ a laissé entendre le Sergent-chef Dembélé, avant de poursuive que nous ne sommes pas contre la création d’un syndicat, nous sommes des démocrates. Selon le vice-président l’Adjudant Souleymane Sanogola police n’est pas un lieu de vagabondage. Créer un syndicat, ne veut pas dire  diffamer ou  discréditer un autre. Mieux, il s’est réjoui de son mouvement syndical qui n’a pas vécu inutilement, car selon lui, le SAP a beaucoup à réconciliation des policiers.

Remontés, les responsables du SAP demandent aux autorités compétentes de mettre la lumière sur cette affaire, avant de sanctionner les malheureux acteurs pour indiscipline.

Par rapport au second point qui est relatif au projet des logements sociaux, il s’agit d’un projet initié par l’AMIPOL et une société contractante qui a déjà bénéficié du soutien du président. Qui a promis de faire des exonérations à travers un décret pour la réalisation de ce projet. En plus de cela, un site a été trouvé à Djalacorobougou, derrière Niaman pour la construction des 2000 premiers logements. S’y ajoute la promesse de certains partenaires d’y contribuer à plus de 300 milliards. Mais malheureusement selon les cadres du SAP, l’affaire reste stagnante depuis le mois de mars 2018 dernier due à la carence du  ministre Cissé. ‘’Nous  ne comprenons le comportement du Ministre Cissé  qui s’hasarde à bloquer un tel projet parce qu’il n’a pas  quelque chose à bouffer, c’est inadmissible’’, ont déclaré les conférenciers, avant de lancer  un appel aux autorités à faire face à cette situation qui devient plus en plus préoccupante.

Adama Coulibaly

Source: Nouveau Réveil

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct