Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

TABASKI 2021 : Des tailleurs se plaignent de la cherté des matériaux de travail

A quelques jours de la fête de Tabaski, plusieurs tailleurs de la capitale malienne expriment leurs ras-le bol, face à la morosité du marché. Dans un micro-trottoir réalisé, le samedi le 3 juillet, à Yirimadio, auprès des ateliers de couture, certains tailleurs se plaignent de la cherté des matériaux de travail.

 

Fané Silamakan chef d’un atelier de couture à Yirimadio : « Dieu merci, nous recevons des tissus »

La couture dans notre milieu social est vraiment misérable due à la pauvreté. Car nous sommes tous liés les uns aux autres. Si une structure a problèmes, cela se répercute chez autres directement. Pour preuve, la pandémie du Covid 19 qui a assoupli l’économie du pays, a eu des effets sur tous les autres secteurs d’activités du pays. Mais actuellement on remercie le bon Dieu, car nous recevons certains tissus venant de nos clients. Les prix des matériaux sont très chers aussi.

Un tailleur sous anonymat : « les difficultés sont toujours liées au travail »

Je reçois vraiment des clients et c’est logique, car à l’approche des fêtes, tout le monde aime se voir beau ou belle. Une fois que la fête passe je perds directement les clients. Dans ce travail, le problème se trouve au niveau des prix, car certains clients négocient le prix bien vrai qu’on achète pour nous même les matériaux du travail, cela est à regarder. Sinon à part ça, je ne vois d’autres choses comme mauvaises. Car les difficultés sont toujours liées au travail.

Soungalo Diabaté, apprenti tailleur : « nous avons commencé à faire des nuits blanches »

Il y a du marché vraiment. Et nous avons commencé à faire des nuits blanches dans le cadre de la satisfaction de nos fidèles clients. Nous ne ménagerons aucun effort pour les satisfaire.

La grande majorité de tailleurs disent que les prix sont beaucoup marchandés par les clients. Mais, ce qu’ils ignorent, de façon générale, on ne gagne pas grand-chose par rapport aux efforts fournis. Malgré tout, certains clients trouvent que leur prix du travail est très cher. En tout cas les fêtes sont des opportunités pour les tailleurs de gagner quelques choses.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct