Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Tabac: le mauvais compagnon !

Notre pays, à l’instar de la communauté internationale, a célébré, ce lundi 31 mai 2021, la journée mondiale sans tabac, à la Maison des Ainés.C’est le secrétaire général du ministère de la Santé et du développement social, Aly DIOP qui a procédé au lancement des activités de la journée, en présence du représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Jean-Baptiste ainsi que plusieurs autres personnalités. Le thème de l’édition 2021 portait sur ‘’s’engager à arrêter’’».

 

Jean-Baptiste, dans ses propos, a fait savoir que la communauté internationale célèbre le 31 mai de chaque année, la journée mondiale sans tabac pour rappeler à tous que le tabac tue la moitié de ses consommateurs. Il a informé qu’environ 1, 2 millions de non-fumeurs décèdent chaque année, des suites de l’exposition à la fumée de tabac.
Selon le représentant de l’OMS, le tabagisme a des effets néfastes sur presque tous les organes du corps humain. Selon lui, une seule cigarette, par jour, peut gravement nuire à la santé du fumeur. Aussi, il a souligné que le tabagisme peut provoquer plusieurs types de cancers, notamment des cancers du poumon, de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, de l’estomac et de l’intestin.Jean-Baptiste a soutenu que le tabac expose aussi ses consommateurs à un risque accru d’infections pulmonaires et respiratoires, des maladies cardiaques, de diabète de type 2 et d’autres affections. Il n’existe aucune forme de tabagisme sans risque, selon le représentant de l’OMS.
Aux dires de Jean-Baptiste, des millions de personnes ont été encouragées à renoncer au tabac pendant la pandémie de maladie à Coronavirus, dissuadées par des données scientifiques qui démontrent que le tabagisme altère les fonctions pulmonaires et réduit la capacité de l’organisme à combattre le Coronavirus et d’autres maladies.
De son côté, Modibo KOUYATE, enseignant à la retraite, a témoigné qu’il était un gros fumeur lorsqu’il était très jeune. Le seul regret dans la vie aujourd’hui, selon lui, c’est avoir fumé la cigarette.
« Si je savais les conséquences du tabac, je n’allais pas être un fumeur de cigarette », a-t-il témoigné.
Il a informé qu’il a eu une «bronchite chronique » occasionnée par la cigarette, malgré sa décision d’arrêter de fumer, il y avait quarante-deux ans.
Enfin, Modibo KOUYATE a proposé que si le gouvernement pouvait fermer toutes les usines de production de tabac et interdisait également l’importation de la cigarette à travers des mesures rigoureuses, cela serait une très bonne chose.

Par SABA BALLO

Source : INFO-MATIN

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct