Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Soumeylou Boubèye Maïga Aka le Tigre ou le Hérisson !

L’homme est craint parce qu’il a participé à toutes les batailles politiques de haut niveau dans ce pays au cours de ces quarante dernières années. Il a connu des hauts et des bas mais il est resté serein, confiant, égal à lui-même,… Premier ministre, Secrétaire Général de la présidence, plusieurs fois ministres, Directeur général de la sécurité d’État pendant plusieurs années,… militants de l’Adéma association et membres fondateurs de l’Adéma-PASJ, aujourd’hui Président du parti Asma-CFP. Quel parcours ! Ce parcours au sommet de l’État a fait de lui un homme d’État. Certes, SBM a ses défauts, ses insuffisances,… mais dites moi le nom d’un homme politique parfait dans ce monde. Chercher des saints parmi les politiques équivaut à chercher une vierge parmi les prostituées.
La situation que traverse Soumeylou Boubeye Maïga aujourd’hui me rappelle celui d’Hamadoune Dicko et de Fily Dabo Sissoko à une époque particulièrement critique de la construction de l’État du Mali tout juste après notre accession à la souveraineté internationale. Ceux qui ont jugé, torturé et assassiné ces deux grandes personnalités du Mali indépendant ont fini presque tous en prison avant d’être assassinés.
Au Mali, l’HYPOCRISIE, la HAINE, la VENGEANCE,…ont toujours empêché les politiques et les non politiques de se donner la main et de regarder dans la même direction. La REFONDATION sur fond de règlement compte n’aboutira à rien d’autre que la Violence car la violence engendre toujours la violence. Nelson Mandela a pardonné à ses geôliers pour que la paix règne en Afrique du Sud entre tous les enfants du pays après sa libération. Les Rwandais se sont pardonnés après le génocide de 94 pour que leur pays soit ce qu’il est aujourd’hui. Les Algériens se sont pardonnés après la décennie noire (1990 – 2000) pour que l’Algérie puisse prospérer, se développer…
Nous, Maliens n’arrivons pas à nous pardonner.
Nous, Maliens voulons la sécurité et la stabilité en cultivant la haine et la vengeance. Mon œil !
Nous, Maliens, faisons semblant de nous aimer les uns les autres alors que chacun est prêt à poignarder l’autre dans son dos.
Ces ANR au CICB aboutiront à quoi sans des acteurs politiques de la trempe de SBM… Complétez vous même dans les commentaires…
Sambou Sissoko
Source : Bamada.Net

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct