Suivez-nous sur Facebook et Youtube pour ne rien rater de l'actualité malienne

Situations en Guinée et au Mali: le Bénin propose des solutions de sortie de crise

La diplomatie béninoise avait condamné jeudi 16 septembre, le coup d’Etat militaire survenu en Guinée le dimanche 5 septembre et a proposé des solutions de sortie de crise non seulement sur la situation politique de la Guinée, mais aussi, sur celle du Mali.

 

A LIRE AUSSI:

Gabon: en vacances à Libreville, une animatrice ivoirienne raconte son horrible mésaventure dans la geôle d’immigration

Bénin – Universités publiques: le classement des nouveaux bacheliers disponible en ligne

Le ministre des Affaires Etrangères du Bénin, Aurélien Agbénonci, avait répondu présent au sommet extraordinaire de la CEDEAO du jeudi 16 septembre 2021. Le chef de la diplomatie béninoise a donné, à cette occasion, la position du Bénin sur les situations de la Guinée et du Mali. Concernant la Guinée, le Bénin s’est accordé avec la déclaration de ses pairs et a condamné le putsch guinéen, tout en exigeant le retour à l’ordre constitutionnel ainsi que la libération du président Alpha Condé.

—Publicité—

A lire aussi: Guinée: la délégation de la CEDEAO huée par les manifestants à Conakry (Vidéo)

Revenant sur le Mali, le diplomate béninois a exprimé les inquiétudes de son pays sur la question du délai de la transition politique qui fait débat dans ce pays sahélien. Mettant en exergue le hic malien, Aurélien Agbénonci n’est pas resté sans proposer des pistes de solutions. « Le chef de la diplomatie béninoise a suggéré à la Cedeao d’œuvrer avec la classe politique malienne à l’élaboration d’un calendrier et l’implication de toutes les institutions devant travailler à l’organisation desdites élections dans le délai imparti à la transition. Mais pour cela, il faudra une franche collaboration des autorités maliennes pour une rapide sortie de crise », rapporte La Nation.

Pour rappel, le président béninois, Patrice Talon, avait condamné le coup d’Etat du Mali dans une interview accordée à France 24. « Ce mode d’accession au pouvoir n’est plus acceptable. L’ère des coups d’Etat est révolue. Il y a des possibilités de créer des espaces de discussions lorsque parfois certaines idées ne se rencontrent pas », avait aussi déclaré le patron de la diplomatie béninoise, Aurélien Agbénonci, le dimanche 30 mai, à Accra, au Ghana, lors du sommet extraordinaire de la CEDEAO pour décider de la conduite à suivre face au deuxième coup d’Etat survenu au Mali.

LAISSER UN COMMENTAIRE
Source: beninwebtv.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Suivez-nous sur Facebook pour ne rien rater de l'actualité malienne
Ecoutez les radios du Mali sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Toutes les chaînes africaines en direct